Accueil » Le Magazine • Business & communicationZoom sur ...

Arenadour reprend l’exploitation des thermes des Fumades

4 novembre 2019 Pas de commentaire

Le grand jeu de Monopoly se poursuit dans le secteur thermal français… Cette fois-ci, c’est le groupe Arenadour qui annonce son développement, avec la reprise de l’exploitation de la station thermale des Fumades, à 15 Km d’Alès (34). Situé au pied des Cévennes, l’établissement est spécialisé en voies respiratoires, affections des muqueuses bucco-linguales et dermatologie, grâce à ses eaux riches en hydrogène sulfuré. Depuis 2011, il bénéficie également de l’orientation rhumatologie, la « reine » des spécialités qui draine une grande partie des curistes conventionnés dans les stations thermales en France.

C’est la première fois que le premier acteur thermal des Landes – avec plus de 26 500 curistes en 2018, soit 43% de parts de marché – sort de ses terres pour prendre ses quartiers dans une autre région. Un contrat de délégation de service public a été signé à cet effet jeudi dernier avec le SIVU pôle santé bien-être Alès Les Fumades, qui exploitait jusqu’ici les thermes des Fumades. L’accord s’appuie sur un partenariat avec Languedoc Roussillon Aménagement (Arac Occitanie) et la SAEM’Alès : charge à eux de trouver les financements pour alimenter le plan d’investissement de plus de 20 millions d’euros qui accompagne cet accord. Objectif poursuivi ? Donner un grand coup d’accélérateur à l’unique station thermale du Gard, tout en renforçant l’attractivité touristique de la région.

Le programme est ambitieux. Outre la rénovation des deux bâtiments actuels (qui accueilleront une partie des soins et un spa), le projet comprend la construction d’un nouveau bâtiment bioclimatique dédié à la rhumatologie et à un espace thermoludique. Il prévoit aussi l’édification d’une résidence hôtelière (24 chambres et 43 appartements de type F2 reliés aux espaces de soins), la rénovation de l’espace restauration, ainsi que le lancement de la culture de plantes aromatiques et médicinales bio, dans le cadre du développement d’une filière portée par Alès Agglomération. Ce vaste plan de restructuration fait suite à un appel d’offre lancé en 2018 et s’inscrit dans un projet de territoire plus global. Les travaux devraient démarrer au printemps-été 2020 (architecte : André Ariotti, Coste Architectures Montpellier), pour une inauguration attendue en juillet 2022.

Arenadour est le premier acteur thermal des Landes (CA : 30 millions d’euros). Le groupe présidé par Michel Baqué rayonne aujourd’hui sur six établissements thermaux à Dax et à Saint-Paul-lès-Dax. Il exploite aussi le centre thermal aqualudique Sourcéo (4000 m²), situé à Saint-Paul-lès-Dax. L’exploitation des thermes des Fumades lui permettra notamment d’élargir son offre à trois nouvelles orientations thérapeutiques : voies respiratoires, affections des muqueuses bucco-linguales et dermatologie. Depuis 2018, Arenadour est contrôlé majoritairement par SRS (qui intervient aux côtés d’Arkéa Capital Investissement et d’Ouest Croissance). Cet investisseur majeur dans les secteurs sanitaires et médico-sociaux a pris le relais de Naxicap Partners, qui s’était porté acquéreur en 2013 des Thermes des Arènes et d’Arenadour.

De son côté, le centre thermal Les Fumades totalise quelque 2350 curistes à l’année et a réalisé un chiffre d’affaires de 1,4 million d’euros en 2016 (dernier chiffre connu). Les thermes détiennent l’agrément rhumatologie depuis 2011, ce qui leur a permis d’enregistrer une forte progression de leur fréquentation ces dernières années : + 58% de curistes entre 2012 et 2017.

Anne Autret (crédit visuels : ©Coste Architectures Montpellier)

 

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.