Accueil » L’Actu en bref en 2020

L’Actu en bref en 2020

La fabrication de gels hydro-alcooliques par la filière cosmétique était freinée par la pénurie de certaines matières premières. Qu’à cela ne tienne : un arrêté publié le 20 mars autorise désormais les industriels à recourir à un large choix de gélifiants et d’humectants, ainsi qu’à plusieurs catégories d’alcool. Ces nouvelles mesures modifient l’arrêté du 13 mars autorisant par dérogation la mise à disposition sur le marché et l’utilisation temporaires de certains produits hydro-alcooliques utilisés en tant que biocides désinfectants pour l’hygiène humaine (25/03/2020).

L’Association nationale des maires de communes thermales (ANMCT) apporte son soutien au CNETh (Conseil national des établissements thermaux) et à l’UMIH (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie) dans leur demande de reconnaissance d’un état de catastrophe sanitaire. Objectif poursuivi : mobiliser les compagnies d’assurance, afin de débloquer une indemnisation des effets « non assurables » de la filière thermale et hôtelière, lourdement affectée par la crise liée au coronavirus COVID-19. Selon l’association, ces démarches sont appuyées par le groupe d’études sur le thermalisme à l’Assemblée Nationale et par de nombreux sénateurs (20/03/2020).

La marque premium Olivier Claire– créée par Olivier Couraud – a fait son entrée tout récemment au spa du George V (Four Seasons) à Paris. Cette griffe aux ingrédients bio et naturels y cohabite avec Dr Burgener et Swiss Perfection et remplace la marque bio Alaena. Spécialisée dans l’anti-âge, elle signe des soins visage et corps, en plus de soins signature développés spécifiquement pour l’espace bien-être (12/03/2020).

L’hôtel Golden Tulip Le Grand Bé**** (56 chambres dont 4 suites), à Saint-Malo, revisite son spa deux ans à peine après son inauguration. Niché sous des voûtes en pierre datant du 17ème siècle, cet espace de 180 m² est en cours de réaménagement sous la houlette de l’architecte Philippe Lucazeau, qui a également signé l’hôtel. Lorsqu’il rouvrira en mai prochain, il abritera trois cabines de soins (dont une double) au lieu d’une seule cabine initialement, un sauna, un espace de détente et un fitness. Le hammam et les douches sensorielles ont en effet été supprimés. Pour les soins, l’établissement a conclu un accord avec la marque malouine Phytomer (10/03/2020).

La marque Cinq Mondes poursuit son implantation à travers le monde. Présente dans 1000 spas partenaires dans plus de 20 pays, elle a fait son arrivée au Club Med Michès Playa Esmeralda en République Dominicaine, au Wyndham Doha West Bay***** (300 m², 8 salles de soins), au Delphino Hotel**** de Massa Lubrense en Italie et au Grand Hotel Bristol Resort & Spa**** Rapallo, toujours en Italie (4 cabines, sauna, hammam, piscine avec jets massants… 10/03/2020).

Le Mas Candille*****, à Mougins, a signé un accord de partenariat avec Phytomer. A partir d’avril, quatre soins visage et corps seront proposés à la carte : Oligoforce Lumière, Hydra Originel, Sculpt Zone et Trésor des Mers. L’arrivée de Phytomer fait suite à celle de la marque britannique Espa au sein de ce spa de 400 m², il y a plus de trois ans. Un vrai virage : jusqu’en juillet 2016, le spa du Mas Candille avait fonctionné pendant des années avec Shiseido (10/03/2020).

La marque naturelle L’Odaïtès aux extraits de date poursuit son incursion dans l’univers du spa. Depuis le mois de janvier, elle est présente dans le spa de poche de l’hôtel parisien La Belle Juliette**** aux côtés de Maria Galland et de Phytomer (06/03/2020).

Le 50ème Congrès International Esthétique & Spa change de date pour cause de coronavirus. Prévu initialement début avril, comme chaque année, l’événement organisé par les Nouvelles esthétiques se tiendra finalement du 3 au 5 octobre prochain. Le lieu change également : rendez-vous à Paris-Nord Villepinte, hall 4 (06/03/2020).

Le groupe France Thermes a conclu un partenariat avec la marque bio Beauty Garden (groupe Sothys), dans le cadre de l’inauguration prochaine de l’Aïga Resort Thermal à Châtel-Guyon en région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette griffe très puriste, à base de plantes de saison, sera utilisée au sein du spa thermal de 3000 m² et vendue dans la boutique. Ouverture prévue le 27 avril (05/03/2020).

Le Tigre Yoga Club d’Elodie Garamond poursuit son incursion dans l’univers du spa hôtelier. Cette fois-ci, c’est au sous-sol du nouveau boutique-hôtel Monsieur George*****(46 chambres et suites), à Paris 8ème, que se niche un petit spa by le Tigre (avec 2 cabines de soins, un sauna japonais, un hammam et un fitness de poche). Au programme : cours particuliers de yoga en chambre, soins esthétiques et massages de bien-être, dont le soin signature du Tigre et le massage Beauté Visage du Tigre. Ce nouvel établissement est signé Anouska Hempel pour son design. Il complète la collection des hôtels Monsieur qui se compose déjà de Monsieur Cadet, Monsieur Saintonge et Monsieur Helder à Paris (02/03/2020).

Les Thermes Chevalley (Valvital) planchent sur le projet d’un nouveau spa de 1000 m² (au lieu de 300 m² aujourd’hui) pour le printemps 2021 et d’une résidence de 100 logements sur le modèle de la Villa Thermae de Thonon. L’investissement projeté s’élève à 12 millions d’euros, dont 4 millions pour le spa. Objectif poursuivi : augmenter la capacité d’accueil de 600 curistes supplémentaires et atteindre 30 000 curistes d’ici deux ou trois ans (25/02/2020).

L’institut Dior du palace Es Saadi à Marrakech s’est refait une beauté. Neuf ans après son aménagement au sein du spa de 3000 m², il a fait l’objet d’une rénovation tout récemment, pour se parer des nouveaux codes de la griffe du groupe LVMH. Teintes naturelles, tons or et Champagne des murs en stucco, sol en marbre de carrare : l’institut occupe une surface de plus de 50 m² et se compose toujours d’un salon d’accueil, d’une salle dédiée à la vente des produits, de deux vastes cabines (dont une duo) et d’un salon particulier ouvrant sur une terrasse. Le spa et l’institut Dior fêteront leurs dix ans tout ronds en décembre prochain (27/01/2020).

Le boutique hôtel L’Île de la Lagune Thalasso & Spa, à Saint-Cyprien (66), évolue en ce début d’année. Outre l’extension de sa partie hébergement, l’établissement du groupe Roussillhotel s’apprête à rouvrir son restaurant avec un nouveau chef à sa tête. Frédéric Bacquié prend en effet le relais de Christophe Schmitt, qui a hissé L’Almandin jusqu’à l’étoile au Guide Michelin en 2018 et lui a permis d’intégrer le label Relais & Château. Un retour aux sources : Frédéric Bacquié a fait ses armes aux côtés de Jean-Paul Hartmann, chef étoilé de L’Almandin à sa création, avant de passer chez Christopher Coutanceau à la Rochelle (2 étoiles) ou de diriger la cuisine du restaurant La Balette, à Collioure (27/01/2020).

 

Les commentaires sont fermés sur cet article.