Accueil » L’actu en bref en 2019

L’actu en bref en 2019

L’espace aqualudique Aquamotion, inauguré fin 2015 à Courchevel 1650, est désormais relié directement à un hôtel 4**** et à une résidence de tourisme. Habillé de bois et de pierre (architecture intérieure : Chantal Peyrat), l’établissement totalise 127 chambres et suites. Le resort ainsi constitué a été baptisé Ecrin Banc. Outre le centre aqualudique, auquel il est relié par un souterrain privatif, il offre notamment les services de trois espaces de restauration (dont un à l’intérieur même de l’hôtel). L’ouverture est prévue le 20 décembre prochain (5/09/2019).

La marque de cosmétique Codage poursuit son développement à un rythme soutenu. Un spa de 350 m² a notamment ouvert ses portes cet été à Nîmes, au sein de l’hôtel Imperator***** qui a fait l’objet d’une rénovation totale (53 chambres dont 4 suites et 8 maisons privatives, Atelier Cos et agence Naço). L’espace bien-être abrite quatre cabines de soins (dont deux doubles), un hammam, un jacuzzi, une douche sensorielle, un barber shop, une salle de fitness… Sans oublier un bassin intérieur et piscine extérieure suspendue. La carte des trois espaces de restauration est signée Pierre Gagnaire (3/09/2019).

Un spa Nuxe a ouvert en mai au sein de l’hôtel Le Diana**** rénové à Carnac. L’espace de 200 m² se compose d’un hammam, d’un sauna, d’une douche sensorielle et de 5 cabines de soin dont une Hydrojet. Un autre spa Nuxe a également vu le jour à Rougemont, à l’hôtel le Rougemont & Spa**** supérieur. Soit 150 m² équipés d’un bassin, d’un sauna, d’un hammam et de trois cabines de soin dont une double (3/09/2019).

L’hôtel & Spa l’Armancette***** accueillera bientôt ses premiers clients à Saint Nicolas de Véroce, au pied du Mont Blanc. Dans cet établissement intimiste de 17 chambres, un spa KOS Paris a été aménagé au premier étage : il s’ouvre sur une piscine semi-couverte à fond mobile de 11 x 6 mètres, cerclée de pierre de luserne et coiffée d’un plafond étoilé, avec vue sur la montagne environnante. A l’intérieur se succèdent sauna, hammam, jacuzzi intérieur et trois cabines dédiées aux soins Kos Paris, à la coiffure et à la manucurie. Sans oublier la salle de sport, accessible 24H sur 24. La clientèle aura également accès à une terrasse-solarium et à deux jacuzzis extérieurs. L’établissement fait partie d’un petit resort qui intègre également un restaurant gastronomique et trois chalets haut de gamme pieds aux skis. Il est situé à côté de Saint-Gervais, où le groupe L’Oréal a repris et rénové récemment les thermes et le spa. Ouverture le 25 juin prochain (11/06/2019).

Le Grand Hôtel Barrière de Dinard a rouvert ses portes récemment après plusieurs mois de travaux et de fermeture. Un Spa Diane Barrière de 300 m² y a trouvé sa place, en partenariat avec les marques Biologique Recherche et St Barth. L’espace dédié à la détente se compose également d’un hammam, d’un sauna et d’un bassin intérieur. la totalité du Grand Hôtel a été repensée par le décorateur Alexandre Danan. Quant à la création du Spa Diane Barrière, elle a été confiée à la décoratrice Chantal Peyrat, qui collabore régulièrement avec le groupe hôtelier (11/06/2019).

Le Ministère de la Santé a lancé une campagne de communication, afin de mettre en garde contre la consommation d’alcool. Celle-ci met l’accent sur les risques méconnus associés (hémorragie cérébrale, cancers, hypertension…) et sur les nouveaux repères de consommation à moindre risque, établis par Santé Publique France et l’Institut National du Cancer : 10 verres maximum par semaine, 2 verres maxi par jour, des jours dans la semaine sans consommation. Autrement dit : « Pour votre santé, l’alcool c’est maximum 2 verres par jour. Et pas tous les jours ». Le spot télé sera diffusé jusqu’au 14 avril sur les chaines nationales, les plateformes de vidéo en ligne et les réseaux sociaux. S’y ajoutent des chroniques radio, des publirédactionnels, une campagne digitale et des vidéos dans les salles d’attente des hôpitaux et des maisons de santé. Un nouvel outil (alcool-info-service.fr) a également été développé pour évaluer sa consommation et faire le point sur les risques encourus. En France, 24% des Français de 18 à 75 ans dépassent au moins l’un des trois repères. Les hommes sont davantage concernés (33%) que les femmes (14%). Les plus jeunes consomment plus intensément, et les plus âgés, plus régulièrement (source : Baromètre de Santé publique France 2017, publiés dans le BEH thématique alcool ; 3/04/2019).

Sothys renouvelle le calendrier de l’Avent, avec la création d’un Summer Calendar. L’idée ? Derrière 12 volets se cachent 12 miniatures, qui permettent de faire (re)découvrir 12 produits de saison de la marque, à raison d’un produit par semaine pendant trois mois. Ceux-ci se composent de quatre produits « citronnés » (Crème mains citron 10 ml, Lait corps tonifiant 10 ml, Savon Evasion citron & petitgrain 20 gr, Eau parfumée Evasion citron et petitgrain 15 ml), de quatre produits « ensoleillés » (Lait protecteur SPF 30 V&C 15 ml,  Soin teinté visage SPF 15  PE 18 10 ml, Soin après-soleil visage anti-âge 15 ml, Voile sublimateur jambes 15 ml) et de quatre produits « frais » (Gel fraîcheur jambes légères 10 ml, Fluide hydra matité 15 ml, Crème de douche pamplemousse yuzu 15 ml, Gommage-masque 2-en-1 pamplemousse yuzu 15 ml). Ce calendrier aux motifs tropicaux sera disponible dans les spas et instituts à partir du mois de mai, aux environs de 65 € prix de vente retail (3/04/2019).

Le Pullmann Paris Centre Bercy (4****, 392 chambres) a rouvert ses portes après sa rénovation sous la direction du designer anglais Tom Dixon. Conçu comme un lieu de vie branché et surprenant, cet établissement phare du groupe Accor en France se compose notamment d’un Pamper bar proposant des mises en beauté express évolutives, de jour comme de nuit. Il abrite aussi un spa de 400 m² avec bassin, hammam, sauna et 4 cabines de soin, en partenariat avec la marque Sothys. Au programme également : deux espaces de restauration, un Private Cinema by Mk2, des espaces modulables de travail et de rencontres, des expositions et des performances d’art contemporain, etc… (28/03/2019).

Le guide Spas de France change de direction. Créé en 2009 par Christophe Gatteau, il est désormais piloté par Romain Dupont, qui avait rejoint la société fin 2018 en tant que responsable du développement commercial et marketing et qui a repris la marque. Aujourd’hui, ce guide de référence dans le secteur totalise quelque 200 établissements en France. L’objectif est de continuer à le déployer et de lui donner un coup de jeune (28/03/2019).

Selon le baromètre NPD, le marché de la beauté sélective en France s’est chiffré à 2,9 milliards d’euros en 2018, en baisse de 2 % par rapport à l’année précédente. La tendance baissière se poursuit donc : en 2017, il avait déjà perdu 1% par rapport à 2016 (14/03/2019).

La Cheneaudière & Spa***** (30 chambres, 8 suites), à Colroy-la-Roche, poursuit ses travaux d’embellissement. Après avoir investi 3,5 millions d’euros en 2017 dans l’agrandissement du spa et la rénovation de chambres et des restaurants, l’établissement a fermé ses portes pour un mois. Au programme : le réaménagement des extérieurs (agrandissement et couverture du parking, refonte des espaces verts…), la rénovation ou le rafraîchissement de 17 chambres, la construction d’une salle atypique de 160 m² pour les événementiels, la rénovation partielle d’une salle de restauration, la création d’une vinothèque et d’une nouvelle scénographie au Nature-Spa. Sans oublier l’extension du parking du personnel et la création d’une salle de sport dédiée. Une enveloppe de 3,5 millions d’euros a été dégagée pour réaliser ces travaux, qui ont de nouveau été confiés à l’atelier d’architecture JP Marc et à Sarah Marc (Projart), décoratrice d’intérieur. Réouverture le 5 avril (12/03/2019).

La Maison Dr Hauschka à Paris fête ses dix ans. Inauguré en 2018, ce petit spa urbain entièrement éco-conçu (matériaux, chaudière à condensation, isolation, éléments de décoration, énergie…) employait initialement trois esthéticiennes dans trois cabines. Aujourd’hui, il se compose de quatre cabines et d’un espace de maquillage (créé en 2018), et il emploie 12 esthéticiennes. Plus de 3000 soins y ont été réalisés en 2017. Au sein de la clientèle, toutes les tranches d’âge sont représentées : 20-30 ans (10%), 30-40 ans (33%), 40-50 ans (25%), 50-60 ans (16%), 61-70 ans (11%) et plus de 70 ans (5%). Quant aux hommes, ils constituent 5% des clients. A cette date, le panier moyen s’élevait à 83 € et les soins généraient 45% du CA, versus 52% pour la vente de produits et 3% les bons cadeaux. La Maison Dr Hauschka représente 5% du CA total de la marque en France (12/03/2019).

Le nez Émilie Coppermann, Maître parfumeur Symrise Paris, est la lauréate de la 12ème édition du prix François Coty. La jeune femme a notamment créé Black XS pour Elle de Paco Rabanne et Bois d’Iris de la Collection Extraordinaire de Van Cleef & Arpels. parfum. Parmi les anciens lauréats figurent Maurice Roucel (l’un de ses mentors), Alberto Morillas, Dominique Ropion ou encore Christine Nagel (4/03/2019).

Hyatt Hotels a annoncé l’inauguration de l’Andaz Munich Schwabinger Tor ***** (277 chambres et suites) dans le quartier de Schwabing. Après Londres et Amsterdam, il s’agit du troisième établissement ouvert à la marque de luxe lifestyle en Europe. Il abrite l’un des plus grands spas hôteliers de la ville (six cabines, un sauna), avec une carte qui associe massages, aromathérapie, rituels corporels, soins du visage réalisés avec des produits d’inspiration régionale… On y trouve aussi un bassin de 17 mètres et une salle de sport hi tech (4/03/2019).

La Table d’Uriage a ouvert ses portes aujourd’hui au sein du Grand Hôtel & Spa d’Uriage. La table de cette brasserie de luxe a été confiée à la jeune chef Carmen Thelen. Jusqu’ici, l’établissement abritait le restaurant gastronomique La Terrasse, orchestré par le chef doublement étoilé Christophe Aribert. Ce dernier a ouvert tout récemment son propre restaurant – La Maison Aribert – dans l’enceinte du parc thermal (04/03/2019).

La marque Decléor se recentre sur ses marchés à fort potentiel pour son développement. Après avoir cessé sa commercialisation aux Etats-Unis et en Asie il y a un an, elle a décidé d’en faire autant en Suisse pour se concentrer sur ses plus gros marchés en Europe de L’ouest. Par ailleurs, sa commercialisation en Belgique passera désormais par le distributeur Beauty Tech (et non plus en direct de L’Oréal comme précédemment). Decléor réalise son plus gros chiffre d’affaires en Grande-Bretagne, suivie de la France (21/02/2019).

Les Thermes de Salies-de-Béarn ont mené une vaste rénovation ces derniers mois, afin de réparer les dégâts survenus après les crues de l’été dernier et de moderniser les installations. Plus de 700 000 euros ont été investis dans le remplacement des baignoires et des équipements de remise en forme thermale, la rénovation des zones d’installation de ventilation et de déshumidification, et l’embellissement de l’établissement. Avec son eau thermale très salée (plus de 290 g de sel par litre d’eau, versus 25 g/L dans l’Atlantique et 275 g/L dans la Mer Morte) et l’utilisation des eaux mères, la station bénéficie d’une minéralisation et d’un savoir-faire uniques au monde. Chaque année, plus de 4 500 curistes fréquentent cet établissement spécialisé en rhumatologie, gynécologie, stérilité féminine et troubles du développement de l’enfant. Plus de 9 000 personnes sont également accueillies tous les ans au spa thermal Les Bains de la Mude (18/02/2019).

L’Assemblée Nationale a lancé une mission d’information sur les perturbateurs endocriniens présents dans les contenants en plastique. Composée de 20 parlementaires issus de tous les groupes politiques, elle regroupe des députés des commissions du Développement durable et des Affaires sociales. Ses travaux se concentreront sur les impacts sanitaires et environnementaux des contenants en plastique utilisés dans les secteurs alimentaire, pharmaceutique et cosmétique, en s’appuyant sur l’audition d’acteurs institutionnels, scientifiques, industriels et associatifs. La commission est présidée par le député LR des Yvelines Michel Vialay. Les deux co-rapporteures sont Claire Pitollat, députée LaRem dans les Bouches-du-Rhône, et Laurianne Rossi, députée LaRem des Hauts-de-Seine. Cette dernière est à l’origine de l’amendement adopté à l’automne dernier, mettant fin à l’utilisation des contenants alimentaires en plastique (cuisson, réchauffe, service) dans la restauration scolaire et universitaire. Les travaux doivent démarrer ce mois-ci et se poursuivre jusqu’à l’automne prochain (7/02/2019).

La Cosmetic Valley a vu sa labellisation en tant que pôle de compétitivité renouvelée par la Direction Générale des Entreprises du Ministère de l’Économie et des Finances. Créée en 1994 et labellisée en 2005, elle est le moteur de la filière parfumerie-cosmétique française, qui emploie plus de 150 000 salariés (7/02/2019).

Le groupe Assas Hotels a ouvert, en décembre dernier, le St-Alban Hotel & Spa**** (48 chambres) à La Clusaz. Entièrement construit en bois, l’établissement abrite un spa de deux cabines (une simple, une duo) en partenariat avec la marque Nuxe (6/02/2019).

Biologique Recherche poursuit son développement, step by step. Après le spa Diane Barrière de Deauville, de Courchevel et de la thalasso Le Royal Barrière à la Baule, la marque de cosmétique premium a décroché son implantation au spa Diane Barrière qui ouvrira ses portes à Dinard en avril prochain. La création de cet espace bien-être s’inscrit dans le cadre de la rénovation de l’hôtel Barrière, en cours actuellement (31/01/2019).

L’établissement thermal d’Uriage poursuit son lifting. Après la rénovation de son spa thermal en 2018, la création d’un bar lounge et d’une brasserie de luxe est en cours en lieu et place du restaurant La Terrasse. Quant au chef doublement étoilé Christophe Aribert, qui était aux manettes de La Terrasse, il s’apprête à ouvrir son propre restaurant – La Maison Aribert – au sein du parc thermal. L’inauguration est prévue début février (28/01/2019).

Valdys (ex-thalasso.com) a dégagé une enveloppe de 500 000 euros, afin de rénover l’espace Aqua Détente du centre de thalasso de Roscoff. Trois semaines de travaux ont été nécessaires, fin 2018, pour le réagencer et le doter de nouveaux équipements – vestiaires, douches, sauna, hammam et grotte à sel, une première au sein d’un établissement du groupe breton. Un deuxième jacuzzi extérieur a également été installé sur la terrasse, face à la mer et à l’île de Batz (03/01/2019).

Les commentaires sont fermés sur cet article.