Accueil » Le Magazine • nouveaux spas & lieuxZoom sur ...

Cible Skin s’offre une première vitrine à Paris

18 juin 2021 Pas de commentaire

Les nouveaux concepts beauté et bien-être fleurissent, ici et là, depuis la reprise des activités… Cible Skin, « expert de la santé de la peau », en fait partie. Lancée à bas bruit à Paris en 2018, l’enseigne a désormais pignon sur rue, au cœur du triangle d’or de la Capitale. L’espace a ouvert début mai dans un immeuble du XIXème siècle, rue François 1er. Un design digne d’un spa médical de luxe, plus de 300 m² répartis sur deux niveaux, 5 vastes cabines de soins situées à l’étage, un salon VIP pour patienter et se détendre en dégustant un thé, une ambiance soft aux tons nude, des matériaux haut de gamme (plancher, escalier en marbre…)…

Visible depuis la rue, Cible Skin se présente comme un centre médical-cosmétique, dédié à « la santé et à la beauté de la peau ». Ici, soins esthétiques et traitements hi tech, supervisés par des médecins, figurent à la carte. Les soins esthétiques (« traitements care ») ? Ils se composent de trois soins du visage (Glow Care, Lift Care, Hydra Care ; 160 € les 50 mn) et sont effectués par des esthéticiennes (« skin thérapeutes ») formées à la méthode Cible Skin. Tous intègrent un nettoyage profond et démarrent par un diagnostic de peau, via la technologie d’imagerie multispectrale et multisondes.

Les soins high tech (« traitements cure ») ? Ils démarrent par une consultation approfondie (100 €, offerts en cas de traitement), puis ils sont réalisés ou supervisés par un médecin, également formé à la méthode Cible Skin. L’offre est relativement resserrée et fait la part belle aux soins du visage : traitements rougeurs, acné, cicatrices, pores dilatés, taches, hydratation profonde et anti-aging. Elle se compose également de traitements pour le corps (amincissement, cellulite, vergetures) et les cheveux (perte de vitalité, anti-chute). Chaque séance combine différentes technologies (radiofréquence, cryolise, laser…), adaptées à la problématique de chaque client. Approche personnalisée oblige. Pas de package, ni de cure, mais un prix unique de 300 €, quel que soit le soin, à renouveler autant que nécessaire. Bref : la cible est large en termes d’âge et vise aussi les hommes.

Deux amis d’enfance sont à l’origine de ce concept haut de gamme, qui a vocation à essaimer à l’international. Jean Ginefri est juriste de formation et il a travaillé dans un cabinet d’affaires américain à Paris. Quant à Raphaël Aknin, il est titulaire d’un doctorat en pharmacie. Avant de se lancer dans l’aventure Cible Skin, il a d’abord été chercheur en immunologie dans une société de biotechnologie.

Dans un premier temps, les deux associés ont créé une société de formation à la médecine esthétique à destination des médecins. « Il y avait une forte demande. Pour apporter une approche globale et multifacettes, nous nous sommes entourés d’un comité éthique et scientifique, composé d’un chirurgien spécialisé en chirurgie plastique et reconstructrice, d’une ingénieure en nutrition, de dermatologues, de docteurs en pharmacie, d’un psychologue et d’esthéticiennes. Le comité est présidé par le Pr Nicolas Dupin, chef du service dermatologique de l’hôpital Cochin, à Paris », explique Raphaël Aknin. Face à la demande croissante, le tandem a également lancé Cible Channel, une plateforme de formation en ligne gratuite, aujourd’hui visionnée par plus de 80 000 médecins à travers 75 pays.

L’ouverture d’un premier espace de soins, rue Marboeuf, a constitué la deuxième étape de leur projet. « Nous avons pu y mettre en oeuvre nos protocoles et notre concept », note-t-il. Aujourd’hui, les deux jeunes chefs d’entreprise passent à la vitesse supérieure en s’offrant une vitrine de luxe nationale et internationale. Situé dans l’un des quartiers les plus huppés de Paris, le centre Cible Skin va en effet servir de pilote au déploiement de la marque en dehors de nos frontières. D’ores et déjà, la création d’un deuxième centre est prévue à Tokyo en 2022. Shangaï et Pékin devraient suivre en 2023, avant son arrivée à New-York en 2024.

Troisième étape : le développement d’une ligne de cosméceutiques à la marque Cible Skin. Fondés sur les principes de la « clean beauty », les produits intégreront un complexe d’actifs apportant une réponse immuno-cutanée, un sujet que connaît bien Raphaël Aknin. Ou l’art de surfer sur deux tendances lourdes dans le domaine de la beauté…! La gamme sera utilisée dans les centres Cible Skin, mais ses créateurs visent également son référencement dans les pharmacies. Lancement prévu en mars 2022 !

Anne Autret

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.