Accueil » Le Magazine • Business & communication

La thalasso Serge Blanco poursuit son renouveau

6 novembre 2014 Pas de commentaire

centre-thalasso-serge-blancoLa thalasso Serge Blanco, à Hendaye, est le théâtre d’une évolution en profondeur depuis 2011. Refait à neuf et réouvert à la clientèle fin 2012, cet établissement d’une capacité de 240 curistes/jour connaît une montée en gamme sous l’impulsion de Michel Gillot, son directeur général d’exploitation depuis début 2013. Après la création cette année d’une carte de courts séjours (3 jours, 2 nuits), la rénovation de l’hôtel Ibaya ou encore le recrutement d’un nouveau chef, le programme de cures s’enrichit en 2015 de cinq séjours ciblés sur les maux de notre siècle et sur la prévention. Ce qui porte à 17 le nombre de cures de six jours proposées – attention à l’overdose. Le point avec Michel Gillot, Béatrice Boutot, responsable de la thalasso, et Loetitia Maurille, directrice du spa beauté.

Michel GillotQuel bilan tirez-vous de la fréquentation du centre deux ans après sa réouverture ?

Michel Gillot : nos clients sont revenus. Nous en avons perdu très peu malgré la fermeture de l’établissement et l’ampleur des travaux, qui ont duré plus d’un an. C’est un site convivial, à taille humaine. Il bénéficie d’un bel environnement et de l’image de Serge Blanco, qui est très proche des clients. La thalasso est réputée pour offrir des soins de qualité dans la région, d’où un taux de fidélisation élevé, aux environs de 85 %. Le lancement de nos courts séjours en 2014 a par ailleurs porté ses fruits. Ils nous ont apporté une clientèle complémentaire en provenance de Paris, de Toulouse, de Bordeaux…  Nous avons une augmentation de 14% de notre chiffre d’affaires cette année par rapport à 2013 et nous visons une croissance de 20 % avec nos nouvelles cures en 2015.

Loetitia Maurille : la rénovation de l’établissement a été l’occasion d’aménager un véritable spa de 12 cabines qui a ouvert il y a 18 mois, en avril 2013. L’équipe comprend dix esthéticiennes alors qu’elles n’étaient que deux précédemment. Nous avons signé un partenariat avec la marque Carita, c’est une très belle réussite. Auparavant, nous travaillions avec Phytomer et Decléor. Nous proposons aussi des soins avec la marque basque Cabines Blanches : elle apporte une réponse à la fois locale et bio à nos clients. La création du spa nous a permis de monter en gamme et de toucher la clientèle locale. L’été dernier, elle représentait 50 % de notre activité, un taux qui varie selon les saisons.

thalasso-blancoL’année 2014 a été propice aux changements… !

Michel Gillot : c’est exact. La thalasso Serge Blanco a été une Belle au Bois Dormant pendant longtemps. Aujourd’hui, nous devons être créatifs, répondre à la demande de nos clients et monter en gamme dans nos prestations. C’est un gros travail que nous menons avec l’ensemble du personnel. Le site totalise 115 collaborateurs et 48 corps de métier différents, nous sommes le plus gros employeur d’Hendaye avec la société Tribord ! Nous sommes en train de structurer l’équipe, de renouveler et d’étoffer les programmes de cures, de relancer la communication – nous avons un nouveau site internet depuis juillet, un film institutionnel a été tourné. Un directeur de restauration est arrivé en septembre 2013, nous avons recruté un nouveau directeur commercial, et un nouveau chef, David Hamon, a repris la cuisine au mois de juin. La thalasso Serge Blanco est en plein renouveau.

Qu’en est-il de l’hébergement ?

Michel Gillot : le bâtiment qui abrite la thalasso totalise 90 chambres 4**** auxquelles s’ajoutent la résidence Ibaya (24 appartements), qui a été rénovée en 2013, et l’hôtel Ibaya (61 chambres, 3***), dont la rénovation s’est terminée en juin dernier. Etant donné le passé sportif de Serge Blanco, il y a une vraie démarche pour accueillir des sportifs en préparation et en récupération dans notre centre. Nous avons l’intention de nous appuyer sur l’hôtel Ibaya pour développer cette activité en 2015. Serge Blanco possède aussi le Château de Brindos, un Relais & Châteaux situé à côté d’Anglet. Il vient de m’en confier la direction générale et nous réfléchissons à la possibilité de créer des packages. Ainsi, cela nous permettrait de couvrir une offre large, du 3*** jusqu’au 5*****.

thalasso-spa-serge-blancoPlusieurs cures vont être lancées en 2015. Quel en est le fil directeur ?

Michel Gillot : nous souhaitons mettre l’accent sur la personnalisation de nos prestations, la demande est forte de la part de nos clients. Depuis la réouverture du centre, nous proposons 12 cures différentes d’une semaine (*). Certaines démarrent par un entretien préalable avec une sage-femme (cure pré et post natale), la diététicienne du centre (cure Minceur), un thérapeute, afin de délivrer les soins les plus adaptés.

Le tournant de 2015, c’est la création de cinq nouvelles cures qui ont toutes été pensées pour apporter une réponse ciblée aux besoins de nos clients et pour les aider à dépasser les maux de notre siècle. La cure Zen Philosophie a pour finalité d’apprendre à gérer son stress au quotidien. Amplitude Kiné « 2ème Souffle » s’adresse aux personnes qui ont subi des traitements lourds et qui souhaitent se retrouver. La cure Anti-Stress Plus apporte une réponse adaptée aux problèmes d’insomnie, de migraines, de stress intense. Génération Quinqua cible les femmes et les hommes désireux d’accompagner ce changement de cap. Nous lançons aussi la cure Détox de six jours afin de prolonger le succès de notre court séjour Starter Détox (3 jours & 2 nuits). Ces différents programmes se composent de soins thalasso traditionnels, mais nous allons aussi y introduire des prestations que nous ne proposions pas jusqu’ici : Taï Chi, Qi Jong, séances énergétiques, hypnose… Tout ceci demande un gros effort de formation de nos équipes.

Béatrice Boutot : la cure Anti-Stress, que nous proposons déjà, s’adresse aux personnes en situation de surmenage ou qui ont besoin de faire un break, de se détendre. Avec la cure Anti-Stress Plus, nous ciblons des personnes plus fragilisées souffrant de migraines récurrentes, de problèmes de sommeil, d’un risque de burn out. Notre objectif est de leur donner des outils adaptés à chacun pour leur permettre de repartir du bon pied. Cette cure intègre un entretien préalable de 30 minutes avec un thérapeute à l’issue duquel nous adaptons le programme de soins – massage sensoriel personnalisé, séance d’hypnose, soin énergétique de type reiki, réflexologie plantaire, relaxation, etc. Quant à la Cure Amplitude Kiné « 2ème souffle”, elle a été conçue pour les clients qui sont sortis de leurs traitements après un AVC, une chimiothérapie, etc., et qui sont désireux de renouer avec leur corps. Des séances de Qi Jong et de Taï Chi sont notamment prévues pour les aider à se recentrer et à retrouver un équilibre.

Propos recueillis par Anne Autret

(*) Cure Essentielle Thalasso, Cure Essentielle Thalasso +, Cure pour Elle, Cure pour Lui, Cure Massages du Monde, Cure Anti-Stress, Cure Amplitude Kiné, Cure Minceur, Cure Silhouette, Cure Réveil Corporel, Cure Tradition Basque, Cure Pré & Post Natale (lancée l’été dernier).

thalasso-serge-blanco

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.