Accueil » Le Magazine • nouveaux spas & lieux

Le concept Nama Springs se dévoile chez Odalys aux Arcs

8 janvier 2019 Pas de commentaire

Le spa s’étend sur 800 m² et sur deux niveaux. En haut, l’accueil, trois vastes salles de soins et les vestiaires ; en bas, un parcours hydro très complet, unique en France, composé d’un grand sauna à infrarouges, d’un sauna au cristal de sel, d’un hammam, d’un couloir de douches sensorielles, d’une fontaine à glace, d’un bain froid, d’une salle de détente équipée de sept lits d’eau, d’un bassin de flottaison au sel d’Epson… Sans oublier deux bassins extérieurs équipés de jets massants et un sauna panoramique avec vue sur la montagne. L’ambiance est zen, ponctuée de clins d’œil à l’Inde et haute en couleurs (jaune, rouge, gros bleu…). Le design intérieur a été confié au cabinet bordelais Urban1N et la société Hydroconcept s’est chargée de l’équipement. L’esprit oriental allié au plaisir de l’eau et à l’expérience du bain traditionnel sous toutes ses formes…

C’est dans la station savoyarde des Arcs, au sein du resort Edenarc 1800, que la société Wellness Ressource a dévoilé tout récemment le concept de spa Nama Springs – Nama pour namaste, bienvenue en indien. Un projet de 2,7 millions d’euros, réalisé en partenariat avec la société de construction et de promotion Sotarbat 360, l’investisseur, et Odalys Vacances, l’un des leaders français de l’hébergement touristique (derrière Pierre & Vacances) qui exploite les deux résidence 5***** et l’appart-hôtel 4****. Wellness Ressource ? Derrière cette jeune société d’exploitation se trouvent deux artisans du spa en France : Erwan Madec, créateur de la société de consulting Le Spa Français, ex-directeur général de Vichy Spa International, ex-directeur général de la société de consulting et d’exploitation Thalgo Spa Management aujourd’hui dissoute. Et Franck Bouffioux, fondateur de Ze Spa Consulting, le complice de longue date, qui a orchestré l’ouverture de cette « Maison de Bains », comme ils se plaisent à la définir.

Ensemble, ils ont imaginé ce concept qui a vocation à être dupliqué dans le cadre d’une franchise en cas de succès. Un mix de ce qu’ils ont vu de mieux en France et à l’étranger, explique Franck Bouffioux. « Cela fait 20 ans que nous barbotons dans le secteur du spa et que nous l’avons vu se multiplier et parfois se galvauder. Avec Nama Springs, nous sommes à contrepied du modèle économique, qui veut que les ventes retail représentent au moins 20% du chiffre d’affaires pour dégager de la rentabilité, ce qui est rarement le cas », explique-t-il. Concrètement : côté soins, la carte très courte se compose de quatre massages ciblés (89 € les 60 mn), à base de techniques ayurvédiques, de deux soins du visage (idem), de deux soins du corps (59 € les 30 mn) et d’un rituel associant un soin (visage ou corps) de 30 mn et un massage (139 € les 90 mn). Tous sont réalisés avec des huiles bio maison : pas de marque partenaire, c’est un parti-pris, ni de boutique. « Nous avons ouvert trois semaines en août et la demande principale porte essentiellement sur des soins relaxants et sportifs », précise-t-il.

Dans l’espace dédié aux bains et à la détente, l’idée est d’inviter les clients à vivre une véritable expérience, poursuit le dirigeant. « Il ne s’agit pas d’espaces « passifs » : nous nous sommes inspirés de l’Aufguss Theater et de la culture nordique pour créer des animations, toutes les 60 ou 90 minutes : diffusion chorégraphiée de fragrances au sauna, initiation au bania traditionnel, auto-gommage au sel ou au sucre au hammam… A chaque fois, nous puisons dans les différentes traditions du bain ». Un vrai plus par rapport aux espaces aqualudiques, tels qu’on les connaît en stations et dans les villes thermales françaises, mais qui nécessite la présence et la formation d’un « maître de sauna ».

Quelque 70 personne peuvent y accéder simultanément : des résidents d’Edenarc, mais aussi la clientèle extérieure âgée de plus de 15 ans, puisque le spa est ouvert aux clients de passage. « A chaque fois, nous les accompagnons pour leur expliquer les différents équipements et leur suggérer des circuits », explique-t-il. Pour espérer rentabiliser le spa, le ticket d’entrée à ce « circuit expérientiel » s’élève à 35 € la demi-journée. « Nous nous donnons un an pour valider le concept en montagne, une saison été et une saison hiver », précise le responsable. Le temps, aussi, de le peaufiner… ? A son ouverture, manquaient en effet une huile de sésame bio au spa, par exemple, ou encore des tisanes aux plantes ayurvédiques et/ou locales à l’espace détente. Afin de valoriser la spécificité des équipements et de créer l’envie, différents circuits (à visée relaxante, détox, reminéralisante…) pourraient aussi être suggérés d’emblée sur la carte. Entre autres…

Le spa Nama Springs est situé au sein de la résidence 5***** Les Monarques, qui était encore en cours de finalisation à la mi-décembre. Ce programme de 51 appartements apporte la touche finale au resort Edenarc 1800, après l’inauguration d’une première résidence 5***** en décembre 2011 et d’un appart-hôtel 4**** (48 clés) en 2014. Soit 330 logements haut de gamme au total. Plus de 120 millions d’euros ont été investis par la société Sotarbat 360 pour développer ce resort « skis aux pieds », qui se compose également d’un espace aquatique (avec bassin intérieur, hammam, sauna…), d’une épicerie fine, d’un magasin de sport, d’une école de ski, d’un restaurant et d’un bar. Ultime étape : la construction prochaine de cinq chalets de luxe de 230 m² et 340 m². Un nouveau quartier structurant pour cette station familiale, reliée au domaine skiable Paradiski (425 km de pistes), qui illustre sa montée en gamme et la politique de rénovation menée par les élus locaux. « La station s’était endormie mais depuis quelques années, elle a repris son envol. Beaucoup de projets ont vu le jour, et les seuls permis de construire que nous délivrons sont destinés à la création de lits chauds », assure Michel Giraudy, le Maire de Bourg-Saint-Maurice-Les-Arcs.

L’exploitation du resort (hors spa et restauration) est assurée par Odalys Vacances, la marque historique du groupe Duval, qui gère 276 destinations en France et à l’étranger. « Avec 140 résidences et chalets, Odalys Vacances est le premier hébergeur touristique en montagne en France, précise Raphaël Sallerin, responsable de la communication du groupe. Edenarc a initié la montée en gamme d’Odalys et a servi de modèle au développement de nos destinations Prestige. Dans nos prochaines résidences, nous retrouverons partout les mêmes critères : des appartements haut de gamme, équipés d’une salle de bain par chambre, une piscine couverte, un spa, un club enfants, un lieu de vie pour se retrouver entre amis ou en famille… ». Selon la direction d’Edenarc, son taux d’occupation avoisine 80% à 90%, été comme hiver. Même son de cloche de la part de Michel Giraudy concernant le taux de remplissage des lits chauds sur l’ensemble de la station – qui fête cette année ses 50 ans. Selon le Premier Magistrat, sa fréquentation a progressé de 15% l’été dernier grâce aux deux parcours de golf, au VTT, aux randonnées, aux activités pour les enfants… Quant à la clientèle sport d’hiver, elle est aussi en croissance grâce à l’afflux des étrangers. « Je suis persuadé que dans dix ans, il y aura des sites ouverts toute l’année », anticipe-t-il.

La création du spa Nama Springs représente donc un pôle d’attraction supplémentaire pour le resort (et la station), quelle que soit la saison. Face à la concurrence (Pierre & Vacances Premium, Lagrange Prestige, Belambra…), il constitue également un élément de différenciation pour Odalys et un moyen de capter une clientèle variée (non-skieurs, après-ski, vacanciers l’été). Pour l’instant, les établissements offrant à la fois un espace de détente (avec bassins, hammam, sauna…) et des soins spa individuels ne sont pas pléthore aux Arcs, mais leur nombre va croissant : hôtel club Belambra le Golf 4**** aux Arcs 1800, Pierre & Vacances Premium (spa Deep Nature Les Sources de Marie de 1000 m²) aux Arcs 1950, hôtel Taj-I Mah***** (spa de 400 m² avec Cinq Mondes et Carita) aux Arcs 2000, le seul 5 étoiles de la station. Le Club Med a rejoint cette courte liste en décembre dernier, avec l’inauguration du Club Med Panorama 4**** et 5***** aux Arcs 1600 (marque partenaire : Cinq Mondes). Sans oublier l’hôtel Arcadien 3*** sur le segment médian et la Piscine, un vaste espace aqualudique de 3800 m² situé aux Arcs 1800 avec bassin intérieur, bassin extérieur l’été, deux hammams, deux saunas, une salle de repos…

Chez Odalys Vacances, seule une petite dizaine de destinations abrite un spa (avec soins et massages), à l’image des résidences Front de Neige à La Plagne, Mendi Alde à La Clusaz et des Monarques, donc, Aux Arcs 1800. D’autres devraient voir le jour bientôt à la montagne (Alpes d’Huez, La Toussuire…) et à la mer, où une résidence Prestige doit notamment ouvrir ses portes à Cavalaire au mois de juin prochain. Aujourd’hui, le groupe Odalys exploite 400 destinations avec l’ensemble de ses marques (276 Odalys Vacances, 32 Odalys City, 13 Odalys Campus, 81 Odalys Plein Air) et dégage un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros. Dans les cinq prochaines années, le n°2 européen de l’hébergement touristique et de loisirs vise 50 à 60 nouvelles ouvertures a minima, grâce notamment à sa stratégie de diversification récente sur le segment des appart’hôtels de centre-ville et des résidences étudiantes.

Anne Autret (Crédit photos : DR / ©Edenarc / Tristan Shu ; ©Nama Springs / SCALP)

 

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.