Accueil » à la uneLe Magazine • Business & communication

Le Miramar La Cigale veut séduire de nouveaux clients

2 décembre 2019 Pas de commentaire

C’est un navire ancré sur la presqu’île de Rhuys, dans le golfe du Morbihan, entre plage familiale, sentier douanier, marina, résidences locatives et villages vacances. Son architecture est reconnaissable au premier coup d’œil : un paquebot baigné de lumière naturelle, immuable et planté au milieu des dunes menant à la plage du Fogéo. Et pourtant, depuis cinq ans, on peut dire qu’il a pas mal bougé… ! 2015 : lancement d’une vaste rénovation et obtention de sa cinquième étoile. 2016 : changement de nom. 2018 : inauguration d’une résidence de 24 appartements (du T2 au T4, de 83 m² à 160 m²). 2018/2019 : création d’un Parcours Marin de 320 m²… Il se passe toujours quelque chose au Miramar La Cigale depuis sa reprise en 2014 par la famille royale du Qatar !

Cet établissement de 113 chambres et suites est dirigé depuis cinq ans maintenant par Sergio Tosati. Il a été rejoint rapidement par Daniel Suel pour chapeauter la direction commerciale. Ensemble, ils lui ont impulsé un nouvel élan, afin de reconquérir les clients fidèles et d’en toucher de nouveaux : des plus jeunes, des clients « loisirs » en activité… La direction de l’établissement ambitionne également de développer les séminaires et de toucher la population locale, pour en faire un lieu de vie où l’on vient se restaurer, boire un verre et s’offrir un soin, à l’image de nombreux établissements concurrents. « Nous sommes en train de démocratiser l’accès au Miramar La Cigale, sans sacrifier à la qualité de nos prestations. C’est notre volonté affichée depuis notre arrivée au sein de l’établissement », indique Daniel Suel.

La construction d’une résidence participe de cette volonté d’ouverture et de diversification de la clientèle. Celle-ci se compose de 24 appartements très haut de gamme et de deux salles de séminaires high tech (transformables en salle de réception), situés en face de l’hôtel & thalasso. Inaugurée en septembre 2018, elle a vocation à toucher une clientèle complémentaire, composée notamment de familles et de couples le week-end. Des journées portes ouvertes ont également été organisées à l’intention des propriétaires de maisons secondaires (très nombreux sur la presqu’île) en quête de solutions pour loger leurs visiteurs.

Les prestations sont luxueuses (vastes espaces, qualité des matériaux et des équipements, une salle de bain et des toilettes dans chaque chambre…) et les prix très variables selon la période : yield management oblige (à partir de 129 € la nuit pour 2 personnes dans un T2, visuel de gauche, jusqu’à 435 € la nuit pour 6 personnes dans un T4). Pas de jour d’entrée imposé, ni de durée minimum requise en-dehors des périodes de forte activité : « au départ, ce n’était pas le cas, mais nous avons dû nous adapter à cette clientèle, qui veut être libre de son temps et de ses choix », poursuit-il. La réservation d’un appartement donne accès à la piscine du Miramar La Cigale et à la salle de fitness, au même titre que les résidents de l’hôtel. Bilan des opérations ? Après un an d’existence, la durée moyenne de séjour oscille entre 3 et 4 nuits. L’été dernier, les appartements ont fait carton plein de fin juillet à fin août. Reste à transformer cette année 2019 prometteuse, et à drainer la clientèle vers les restaurants du Miramar La Cigale pour y générer de l’activité supplémentaire.

La création d’un Parcours Marin accessible à tous répond aussi à cette volonté d’ouverture et de recrutement. Edifié sur 320 m², à proximité immédiate du hall d’accueil de l’hôtel, cet espace construit à fleur d’eau se compose d’un parcours aquatique, d’un hammam et d’un sauna. Il vient compléter le spa Océanique existant, trop étroit pour l’établissement, et la piscine située au dernier niveau. Il est ouvert aux clients de l’hôtel et de la résidence (15 €, de 9H à 19H), mais également aux personnes non hébergées (39 € la semaine, 49 € le week-end) : c’était une demande de leur part. Des offres Tea Time & Spa et Tea Time & Sea ont par ailleurs été lancées le dimanche après-midi : elles comprennent l’entrée au Parcours Marin, un soin de 20 ou 30 minutes et une pause gourmande dans l’un des deux bars de l’hôtel. Les prix sont étudiés : 89 € et 69 € par personne. De quoi séduire cette clientèle extérieure, qui échappe encore aux sirènes de l’établissement étant donné son image premium.

Entre prestations grand luxe (soins personnalisés et experts, bonne table, service hôtelier premium) et stratégie commerciale offensive, le Miramar La Cigale trace donc son chemin sur sa presqu’île morbihannaise, désormais reliée à Paris en moins de trois heures grâce à la LGV. « Le plus difficile, c’est de faire venir les gens. Ensuite, l’effet waouh du Miramar La Cigale fonctionne toujours, 60% de nos clients reviennent au moins une fois », assure Daniel Suel. Après un « effet réouverture » en 2016 et 2017, l’établissement a enregistré une activité en très légère progression en 2018 : + 1 % à 2 %. L’exercice 2019 est nettement plus flatteur : + 10% sur les 11 premiers mois de l’année. « Nous sommes en forte progression depuis mars, mois de mai excepté, et nous avons fait un très bel été, détaille le responsable. Nous avons réussi à faire revenir une partie de nos anciens clients et nous en avons recruté de nouveaux grâce à nos actions commerciales : les promotions sont indispensables dans tous les secteurs aujourd’hui ! Nous travaillons aussi très bien avec le nouveau TO Promo Thalasso, qui a insufflé une nouvelle énergie ».

Aujourd’hui, la durée moyenne des séjours s’élève à quatre jours au lieu de six jours précédemment, conséquence logique du rajeunissement et de l’élargissement de la clientèle. « 45% de nos clients sont des clients thalasso, en provenance principalement d’Ile-de-France (45%) et de Bretagne (40%), et 65% sont des clients loisirs purs, poursuit-il. Nous avons boosté la partie hébergement lorsque nous sommes arrivés : à l’époque, le taux d’occupation de l’hôtel était d’environ 45% et il n’avait jamais dépassé ce seuil. Aujourd’hui, il oscille entre 66% et 68 % ». D’ici trois à quatre ans, la direction vise les 75%.

Anne Autret (visuels : ©Le Miramar La Cigale ; ©L. Rannou pour Le Miramar La Cigale)

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.