Accueil » à la uneLe Magazine • Business & communication

Les Français plébiscitent une consommation plus responsable

6 mars 2019 Pas de commentaire

Comment les Français voient-ils leur consommation évoluer ? Quels sont – ou seraient – les conséquences d’une consommation plus responsable sur leur quotidien ? Où en sont-ils d’une consommation plus responsable ? Telles sont les grandes questions abordées par l’Observatoire Cetelem, dans le deuxième volet de son Zoom consacré aux Français et à leurs comportements de consommation : « Du pouvoir d’achat au pouvoir de vivre : budget et gestion des dépenses à l’ère de la consommation responsable ». Les principaux enseignements de cette enquête réalisée par Harris Interractive* confirment des tendances lourdes et bousculent quelques a priori. Elle souligne notamment que l’impact écologique, mais aussi la recherche d’économies, constituent les principales motivations pour modifier ses comportements. Résumé !

Des économies et du plaisir – Le chiffre interpelle et montre le chemin parcouru : pour 63% du panel, consommer de manière responsable nécessite simplement quelques ajustements dans leur mode de vie. Un Français sur deux (52%) estime également que l’impact d’une consommation plus responsable peut être bénéfique sur son porte-monnaie, en permettant de réaliser des économies (sur les dépenses d’énergie, certains produits… Ndlr). Pour 51% du panel, cela implique de consommer d’autres produits et pour 48%, de baisser sa consommation. Autre enseignement majeur : 54% des Français interrogés déclarent qu’une consommation responsable n’altère en rien leur plaisir d’achat. Plus d’un tiers (34%) disent même qu’elle leur procure davantage de plaisir, le taux grimpant à 54% chez les jeunes. On est loin des clichés misérabilistes des consuméristes à tout va !

Une consommation plus maîtrisée – En fait, l’enquête révèle qu’une majorité de Français associe désormais la consommation responsable à une consommation mieux maîtrisée grâce au recyclage (37% des réponses), au fait-maison (36%), à une consommation plus raisonnée (consommer moins mais mieux, 34%) et à la réduction des dépenses (25%). Le made in France (33%) et la consommation en circuits courts (33%) sont également cités, confirmant ainsi que la proximité et la dimension locale constituent une composante essentielle de ce modèle. Sans oublier la réduction des matières plastiques (20%), le zéro déchet (18%), la consommation en vrac (17%), etc…

Une tendance qui se confirme – Aujourd’hui, 75% des Français déclarent consommer de manière responsable. La tendance est particulièrement nette chez les femmes (78%) et les plus âgés (90%). Si l’on en croit l’étude, le panier alimentaire des consommateurs français contient en moyenne 4 produits « responsables » sur 10 – issus de circuits courts, assurant une rémunération juste des producteurs, certifiés bio, sans emballages… Un sondé sur deux (52%) indique consommer davantage de produits locaux qu’il y a trois ans, 48% davantage de produits faits maison, 47% davantage de produits issus de circuits courts, 44% davantage de made in France, 34% de produits en vrac et 32% de produits labellisés (32%).

Des renoncements pleinement assumés – Afin d’adopter une démarche de consommation plus vertueuse, 60% du panel affirment également renoncer régulièrement à des produits qu’ils avaient l’habitude d’acheter, et 67% à des produits qui leur font envie mais qui ne sont pas indispensables. Par ailleurs, 47% des Français disent avoir diminué leur consommation de viande. Dans ce registre, à noter que la responsabilité envers les animaux et que le bien-être animal apparaissent comme une composante non négligeable de l’évolution de la consommation responsable. Une préoccupation que l’on retrouve dans d’autres enquêtes consacrées au sujet (ou à des sujets connexes).

Vivement demain ! A priori, le mouvement n’est pas prêt de s’arrêter. En effet, 73% des Français estiment qu’ils consommeront de façon encore plus responsable dans trois ans. Attention : les personnes issues des catégories populaires pensent l’inverse, sans doute pour une question de pouvoir d’achat, avance L’Observatoire Cetelem. Il faut dire que ces « convertis » se disent convaincus des effets positifs de leur nouveau mode de vie sur leur santé (85%), mais aussi sur le système de production (80%), la situation environnementale au niveau mondial (80%) ou encore sur le comportement de leurs proches (64%). De même, ils sont nombreux à penser que la consommation responsable peut améliorer l’économie régionale voire nationale (77%), favoriser l’emploi (73%) et agir favorablement sur le pouvoir d’achat (62%). Vivement demain !

Bon à savoir : le premier volet de ce Zoom portait sur le thème : « Nouvelle année, nouveau budget, le moral économique des Français ». Un troisième volet sera consacré à la question suivante : « Gestion de son pouvoir d’achat, un (en)jeu de stratégie ? ». Sa parution est prévue le 26 mars prochain.

Anne Autret

*Enquête réalisée par Harris Interactive en ligne du 5 au 7 février 2019. Échantillon de 1000 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressements appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.