Accueil » à la uneLe Magazine • Business & communication

Spa de beauté 2919 : Biovive, Natur.cos, Colin Maillard… débrief !

6 mai 2019 Pas de commentaire

Pari réussi pour les organisateurs du salon Spa de Beauté. Les marques de renom et les jeunes pousses étaient au rendez-vous cette année, porte de Versailles, confirmant le succès de cette formule lancée en 2017 par les Nouvelles Esthétiques : l’univers du spa au premier niveau, sur 6000 m² environ, et le secteur de l’esthétique au second. Cinq Mondes, Sothys, Thalgo, Phytomer, YonKa, Biologique Recherche, Thémaé, Thalion, Klapp, Matis, Dr Renaud, Baïja, Ella Baché… avaient pris un stand pour dévoiler leurs nouveautés. Manquaient tout de même Decléor, Carita, La Sultane de Saba, Charme d’Orient ou encore Pure Altitude pour offrir une image complète des « incontournables » du marché du spa. Trois secteurs et/ou tendances étaient présents en force : la minceur hi tech, le bio (Clairvoie, Les Fleurs de Bach, Too Fruit, Biovive, Green Skincare, Végétalement Provence…) et la cosmétique pour enfants (Too Fruit, Colin Maillard…). Focus.

Biovive mise sur la gemmothérapie et le terroir

C’est le dernier bébé de Jean-Louis et Nathalie Poiroux, il a été présenté officiellement sur le salon et il a tout du parfait nourrisson écolo ! 17 ans après le lancement de Cinq Mondes, ces deux spécialistes du spa et de la cosmétique clean enrichissent leur offre avec la création des Laboratoires Biovive et de la marque éponyme, fondée sur la gemmothérapie. Un parti pris original et porteur dans le circuit professionnel. Comme son nom et ses packs verts le laissent entendre, cette gamme de soins visage et corps made in France est éco-conçue, certifiée Cosmos Organic et vegan. 11 produits la composent, 8 pour le visage et 3 pour le corps : le Baume-en-huile démaquillant (100 ml), l’Eau micellaire des Françaises (150 ml), le masque purifiant 3 minutes (50 ml), le double gommage universel (50 ml), la Crème de vitalité (pot 50 ml), le Perfecteur regard (tube 15 ml), la Crème universelle de jeunesse (pot 50 ml), l’élixir universel (flacon 30 ml, l’huile de beauté universelle corps (flacon 95 ml), le baume universel corps (tube 150 ml), l’eau fraîche aromatique universelle (flacon-pompe 95 ml).

Leur fil rouge : tous intègrent une synergie brevetée de cellules natives extraites des bourgeons de pêcher, de cerisier et de figuier aux revendications régénératrices, anti-vieillissement et anti-âge. Les bourgeons sont issus d’une cueillette durable et responsable, en Auvergne et dans le Languedoc. Les produits se composent aussi d’huiles végétales (cameline, chanvre, olive, tournesol) et d’eaux végétales (citron, orge, onagre). Tous les ingrédients sont sourcés en France à l’exception du beurre de karité, qui provient du commerce équitable au Burkina Faso. Comme Cinq Mondes, Biovive est destinée aux spas et aux instituts. Mais pas seulement, puisqu’elle sera également distribuée en pharmacies et dans les magasins bio afin d’élargir sa diffusion numérique et de toucher un public plus large. Les prix ? De 19 € à 49 € (revente). En cabines, les soins reposent sur la méthode Bioénergétique – inspirée de l’énergie des arbres et des bourgeons. Trois soins visage et deux soins corps de 50 mn complètent le package. Un lancement qui sent bon la naturalité, le bio, la sylvothérapie et la gemmothérapie, donc. Et la confirmation que le bio arrive en force dans les spas et les instituts. A.A

Végétalement Provence – Cette jolie marque professionnelle basée à Saint-Rémy-de-Provence a obtenu le prix H. Pierantoni de l’innovation 2019 décerné par les Nouvelles Esthétiques, après avoir reçu le Trophée de l’innovation 2017 pour sa gamme homme dans la catégorie cosmétiques professionnels au Mondial de la Beauté à Paris. Deux hommes, Vincent Farago et Jean-Marc Delabre, sont à l’origine de cette griffe certifiée cruelty free, qui a fait l’objet d’une rénovation, conjointement au lancement de la gamme « peau » début 2019. Plus de 600 références la composent : des soins capillaires pour l’essentiel, point de départ de son histoire, mais aussi des produits art de vivre (tisanes et confitures bio, lessive végétale et écologique, bougies…) et des soins visage et corps. L’offre est complète et toute récente, donc. Elle se compose de 80 références réparties en deux lignes distinctes : la ligne numérotée et la ligne spa, fondée sur une approche ayurvédique. Les packagings, épurés et modernes, sont issus de l’univers de la coiffure. Quant aux formules, elles sont à base d’ingrédients végétaux et bio (huiles végétales, huiles essentielles…), et elles sont exemptes d’ingrédients controversés.

Derrière Végétalement Provence se trouve Universal Beauty Group, bien connu des professionnels de la coiffure, qui détient également les marques d’accessoires Delabre & Faraco et Kuzonoki. Pour l’heure, la marque est diffusée dans 2000 points de vente en France, dont un noyau dur de 400 portes. Sa cible ? Les salons de coiffure, les instituts, les spas, les hôtels (avec sa ligne spa et sa ligne d’amenities) et les concept-stores. Entre 2016 et 2019, son chiffre d’affaires a été doublé, grâce au développement des ventes à l’export (Russie, Maroc, Suisse, Belgique, Luxembourg, Portugal, Espagne, Mexique…). Objectif poursuivi : le multiplier par dix dans les cinq prochaines années. A.A

Natur.cos révise ses gammes

Enorme ménage de printemps chez Natur.cos, la filiale nature du groupe Thalgo (depuis 2011). L’Atelier des Délices, Couleur Caramel, Couleur Caramel Signature, Miss W : les quatre marques – certifiées Ecocert – ont fait l’objet d’une refonte totale qui leur confère un regain de modernité. Côté soin, tout d’abord. Exit, L’Atelier des Délices : la ligne lancée en 2012 a été retravaillée avec l’agence Blanc Marine et arbore une nouvelle identité particulièrement impactante, en rupture totale avec son image « bobo green » d’avant. Son nouveau nom : Green Skincare. Elle est en cours de lancement depuis avril, par le biais dans un premier temps de sa gamme minceur (4 produits, visuel ci-dessus), compléments alimentaires, machine cryo@vision et ventouses Skin@palp à l’appui. Mais d’ici la fin de l’année, tous les produits devraient avoir été relookés et rebaptisés pour se substituer à l’ancienne marque qui vit donc ses derniers mois. Soit 80 références environ au total, plus l’appareil de diagnostic visage Skin@vision. L’Atelier de Délices est présente dans 670 points de vente en France, plus quelques pays à l’export (Belgique, Suisse, Japon…). « Ce lancement va nous permettre de nous développer à l’export », indique Rémy Richard, directeur général de Nature.cos.

Couleur Caramel fait aussi sa « révolution identitaire », avec l’adoption d’un nouveau logo, de packs blancs (en lieu et place des emballages carton), et d’un nouveau graphisme qui confèrent à la marque modernité et image plus haut de gamme. Finie, la « roots attitude » ! Cette pionnière du maquillage bio lancée en 2003 signe aujourd’hui une large gamme de 379 références. Elle a donné naissance à Couleur Caramel Signature (83 références), qui joue la carte du luxe accessible avec ses nouveaux packs en cuivre incrusté de strass – notamment. L’ensemble des produits seront réinjectés progressivement sur le marché au cours des prochains mois. Aujourd’hui, Couleur Caramel est implantée dans 2300 instituts et magasins bio en France. Elle est également présente dans une vingtaine de pays à l’export.

La marque de maquillage Miss W (lancée en 2012) n’est pas en reste. Cette griffe à la fois trendy et green est vendue pour l’instant dans 700 points de vente dans l’Hexagone, des instituts et des parapharmacies, et dans une petite dizaine de pays hors de nos frontières. Ses nouveaux emballages noirs, soulignés d’un W rouge qui claque, sont réalisés dans un matériau à base d’épis de maïs recyclable. Quelque 216 références la composent et la rationalisation de la gamme est en cours. Elle devrait être livrée début 2020 dans ses nouveaux atours : de quoi lui donner des ailes en France et à l’international. A.A

Colin Maillard à la conquête des enfants

C’est une jeune griffe lancée par Sophia Driai il y a tout juste deux ans pour les enfants. Son cœur de cible : les 6-10 ans. La gamme de produits cabine se compose de quatre masques visage, d’un gommage, de quatre huiles corps et d’un baume de massage formulés pour les petits à partir de trois ans. Les produits destinés à la revente ? Il s’agit d’infusions pour le bain 100% naturelles aux extraits de verveine, de camomille, de jasmin et de rose, d’un baume à lèvres, d’un gommage lèvres, de bains déshydratés et des huiles corps également destinées à un usage professionnel (prix de vente : entre 12,90 € et une trentaine d’euros environ).

Les parfums sont gourmands et rassurants (pomme d’amour, framboise-praline…), les packs charmants (le logo est un chaton qui joue à Colin Maillard), et la démarche fondée sur le bien-être de l’enfant. Dans cet objectif, le choix des fragrances et la création des protocoles cabines ont été faits de concert avec une psychologue. Le but ? Travailler avec l’émotionnel de l’enfant pour lui offrir un instant de détente. Ainsi, les soins démarrent par un petit jeu lui permettant d’identifier son émotion du moment, à l’aide de la « météo des émotions ». Ils peuvent se terminer par un exercice de respiration ou une autre technique inspirée de la sophrologie si l’enfant est réceptif. Bons cadeaux, cartes de soin personnalisées, adorables gâteaux et confiseries à l’effigie de la marque… : Colin Maillard s’adresse exclusivement aux spas et aux instituts, et elle en a déjà séduit un certain nombre. Parmi eux, le spa du Pavillon de la Rotonde à Lyon. Des discussions sont également en cours avec de beaux hôtels – Le Pashmina à Val Thorens, le Sofitel Scribe à Paris… – et la marque démarre à l’export. Des débuts prometteurs pour cette jeune pousse !

Anne Autret

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.