Accueil » Le Magazine • Business & communicationZoom sur ...

Valdys à l’heure du renouveau

13 novembre 2019 Pas de commentaire

Il fleure comme un parfum de renouveau au sein du groupe Valdys… Après avoir fait appel à une direction générale de transition cette année, le groupe breton contrôlé par la famille Diard tient sa nouvelle équipe de direction et entend donner un nouvel élan à son activité. Pour tenir la barre du navire, le propriétaire des thalassos de Roscoff, Douarnenez, Baie de La Baule Pornichet (ex-Daniel Jouvance) et Saint-Jean-de-Monts a fait appel à Eric Carré (photo) et l’a nommé récemment à la direction générale du groupe. Un excellent connaisseur du secteur : avant de rejoindre Valdys, cet homme formé à l’école hôtelière a oeuvré pendant de nombreuses années comme directeur des opérations à Alliance Pornic, aux côtés de Marie-Noëlle Veillet-Berry.

Sébastien Dupont, ex-chef de projet publicité Europe chez Eurodisneyland, a également rejoint le groupe avant l’été pour prendre la direction du marketing et de la communication. Côté exploitation, un nouveau tandem a été propulsé à la tête de l’établissement de Douarnenez : désormais, la thalasso y est placée sous la responsabilité de l’ex-champion de natation Frédéric Lefèvre. Sans oublier l’arrivée toute récente de Bastien Viaud au poste nouvellement créé de directeur de la restauration. Un transfuge d’Alliance Pornic, lui aussi.

Ensemble, ils entendent donner un nouvel élan aux quatre destinations en s’appuyant sur l’expertise et les forces du groupe basé à Douarnenez, dont l’activité s’était tassée ces dernières années sous l’effet conjugué d’un problème de management et « d’orientations peu judicieuses ». « Le groupe vivait sur ses acquis et il a besoin d’être redynamisé, explique Eric Carré. Il y a chez Valdys de supers outils, de belles personnes et des compétences. Mon objectif est de remettre l’accent sur la qualité et sur l’expérience clients en m’appuyant sur les équipes et en les intégrant pleinement à l’évolution du groupe. Nous allons remettre le client au cœur de notre réflexion pour tirer, ensemble, notre offre vers le haut. Il faut que les clients vivent une belle expérience et que les promesses soient honorées, voire qu’on fasse mieux ». Son but ? Recruter de nouveaux clients et améliorer le taux de fidélisation, qui avait chuté ces dernières années.

Le chantier en cours est à la hauteur des ambitions affichées. Un vaste plan de formation (au niveau de l’accueil, des soins…) a notamment été lancé pour atteindre cet objectif. Côté marketing, l’offre thalasso a été repensée autour de cinq familles (bien-être, santé, sport, minceur, cure premium), et chaque établissement se distingue désormais par une spécialité, un peu à la façon de Thalazur : l’anti-âge à Roscoff et à Pornichet, la santé et le sport à Douarnenez, le diabète et le sport à Saint-Jean-de-Monts. Les supports de communication et de vente ont suivi : l’unique brochure se décline en quatre brochures différentes, avec un programme de 16 cures, dont certaines spécifiques à chaque destination. Un nouveau site internet devrait être inauguré au printemps prochain, au mois d’avril si tout va bien.

La restauration fait également l’objet d’un travail de fond, d’où le recrutement de Bastien Viaud qui est chargé de réenchanter les cartes des différents établissements. « Jusqu’ici, la restauration n’était pas mise en avant dans nos établissements et elle ne faisait pas vraiment rêver. Nous avons la volonté de revaloriser notre offre en misant sur les produits locaux et en exploitant les richesses de nos terroirs. Nous avons notamment décidé de remettre un buffet de fruits de mer à partir de 2020. C’est un incontournable dans notre secteur d’activité », détaille Eric Carré.

En parallèle, les investissements vont se poursuivre afin de redonner du lustre aux établissements qui en ont besoin. Après la rénovation totale du site de Pornichet en 2014/2015 et la réfection du site de Douarnenez en 2016, des travaux importants sont prévus à Roscoff. Le navire-amiral, là où est née la première thalasso en France, il y a tout juste 120 ans cette année. « Il s’agit de notre plus gros centre en termes de chiffre d’affaires et de nombre de curistes, devant Saint-Jean-de-Monts et Douarnenez », note le dirigeant. Quelque 500 000 euros ont déjà été mis sur la table début 2019 afin de rénover l’espace Aqua-détente désormais constitué de deux bassins (un ludique, un de nage), d’un sauna, d’un hammam, d’une grotte de sel et de deux jacuzzis extérieurs. En 2020, 1,5 million d’euros vont être injectés pour rénover une partie de l’hébergement jouxtant la thalasso. Dans cet hôtel 4**** de 50 chambres, la façade et 15 chambres seront refaites. Surtout, un étage supplémentaire va être aménagé sur les toits pour y accueillir 14 suites avec vue sur mer et jacuzzi sur le balcon.

De gros projets sont également en gestation à la thalasso Baie de La Baule de Pornichet. « La thalasso marche très bien à Pornichet. C’est un bel établissement, il souffre d’un manque de visibilité mais il présente un vrai potentiel », précise Eric Carré. Selon le responsable, les façades de la copropriété vont être refaites en 2020. Par ailleurs, le groupe a racheté cet été l’ancien Centre de Rééducation Fonctionnelle qui jouxte la thalasso. « Il s’agit d’un bâtiment de deux étages : nous allons pouvoir redistribuer les locaux et valoriser la visibilité de notre établissement », poursuit-il.

Grâce à ce plan de relance, la nouvelle direction entend redynamiser l’activité du groupe dont le chiffre d’affaires s’est stabilisé à hauteur de 23 millions d’euros, indique le dirigeant. Une croissance de 3% à 5% est attendue au terme de la première année d’exploitation de la nouvelle direction. Un pari sur l’avenir qui semble à la portée du groupe breton. Signe des temps : après six ans d’absence aux Thermalies, Valdys fera son retour sur le salon de la thalasso et du thermalisme au mois de janvier prochain à Paris…

Anne Autret (crédit photos : ©groupe Valdys ; ©Philippe Marchand)

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.