Accueil » Le Magazine • Business & communicationZoom sur ...

Thalassa Dinard prépare l’avenir

15 novembre 2021 Pas de commentaire

La nouvelle direction de la thalasso de Dinard ne chôme pas…! Repris en 2021 par la filiale hôtellerie For-Bzh du groupe breton Samsic, l’établissement s’apprête à vivre une transition significative sous l’impulsion de Bruno Vilt (ex-Barrière), son nouveau directeur général, et de Florence Rouah (ex-Accor), qui a pris récemment les fonctions de directrice Institut Thalasso & Spa. Avec la direction de For-Bzh, le tandem est en effet à la manoeuvre, afin d’impulser sa montée en gamme et d’orchestrer sa rénovation totale.

D’ores et déjà, la décision a été prise de mettre un terme au contrat de management, qui liait l’établissement avec Accor depuis de nombreuses années. Celui-ci prendra fin en janvier prochain, et le site sera alors exploité par For-Bzh. Un nouveau-venu dans le secteur de l’hôtellerie et de la thalasso, mais qui nourrit de belles ambitions ! Pour l’instant, le groupe basé à côté de Rennes a repris Thalassa Dinard et Alliance Pornic. Mais il a également investi aux côtés de Julien Majou dans la future thalasso de Perros-Guirec, qui est en cours de reconstruction. En parallèle, il détient l’hôtel Parister***** à Paris, ou encore Château Dauzac à Margaux. Et les projets ne manquent pas ! « Nous travaillons sur la création d’un nouveau nom, car nous ne pouvons pas conserver le nom de Thalassa Dinard. Il y aura aussi une marque ombrelle pour tous les établissements du groupe hébergeant une thalasso », explique Bruno Vilt. Les deux marques devraient être dévoilées en janvier prochain.

Parmi les autres chantiers à venir à Dinard figure la rénovation du site. « Nous voulons en faire un établissement phare du groupe. Nous allons vers quelque chose d’encore plus moderne dans la façon dont nos clients vont vivre dans notre thalasso, nos restaurants…», indique le responsable. Le début des travaux est prévu à l’automne 2022. Ils devraient durer six mois avec, à la clé, la réfection de la partie hébergement, de la thalasso et du spa. Au menu, notamment : la création d’une extension de l’institut sur deux niveaux, avec l’aménagement de deux suites spa (des cabines duo) et de 4 à 5 salles de soins en rez-de-chaussée. « Nous avons une grosse clientèle parisienne, qui a des envies de technicité », précise Bruno Vilt. L’objectif du groupe ? Inscrire l’établissement – et l’offre – dans les 15 années à venir, explique-t-il. L’établissement fermera ses portes pendant toute la durée des travaux.

Anne Autret (crédit photo : Thalassa Dinard)

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.