Accueil » à la uneLe Magazine • Business & communication

Les grands travaux de Valvital

26 octobre 2018 Pas de commentaire

Cette année, le n°2 du secteur thermal en France devrait finir son exercice sur un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros, en hausse de 3% par rapport à 2017. Selon Bernard Riac, PDG de La Compagnie Européenne des Bains, les 11 établissements exploités à la marque Valvital en 2018 ont accueilli 55 700 curistes, « en hausse de 1,5% sur un marché stationnaire pour la première fois depuis dix ans ».

D’ici 2023, ce dernier anticipe un chiffre d’affaires de 56 millions d’euros et la venue de 70 000 curistes dans les différents sites opérés par le groupe : loin, très loin des premiers résultats engrangés à Lons-Le-Saunier, là où tout a commencé en 1989. La croissance est forte : respectivement + 40% et + 25% sur la période courant entre 2018 et 2023. Elle est liée pour l’essentiel au projet du Grand Nancy Thermal, explique-t-il, que Valvital a fini par remporter cet été face au groupe France Thermes.

Ces projections portent uniquement sur l’activité de Valvital en France. Et pourtant : en octobre 2017, le groupe familial a annoncé son arrivée dans le Valais suisse, à Hérémence, pour y prendre en charge l’exploitation d’un centre thermoludique et d’un spa de plus de 3000 m² au sein du complexe Dixence-Resort. Une première. L’inauguration est prévue à l’automne 2020 et le chiffre d’affaires annuel attendu s’élève à deux millions d’euros. Cette première incursion en dehors de nos frontières ne devrait pas être la seule : selon le dirigeant, deux autres dossiers pourraient émerger rapidement, toujours en Suisse. Nancy, Hérémence mais aussi Enghien, Santenay, Lectoure ou encore Thonon : petit tour d’horizon des « grands travaux » en cours de Valvital…

Le Grand Nancy Thermal – Cet été, Valvital a décroché le projet du Grand Nancy Thermal, une réalisation de plus de 97 millions d’euros d’investissements. Le début des travaux est prévu pour 2019 : un projet « pharaonique », qui devrait générer la création de 250 emplois équivalents temps pleins. Son financement sera assuré principalement par le fonds d’investissements français Omnes avec l’appui d’une banque allemande. La Métropole du Grand Nancy et la Région apportent également leur soutien à hauteur de 25 millions d’euros. Valvital, de son côté, sera actionnaire minoritaire : l’exploitation du site se fera dans le cadre d’une délégation de service public (DSP) de 30 ans.

Enghien-les-Bains – Au mois de juillet, Valvital a annoncé son arrivée à Enghien, l’unique station thermale d’Ile-de-France. Jusqu’ici, ce petit établissement spécialisé dans les voies respiratoires et l’ORL était exploité par le groupe Barrière – qui gère également le casino, deux hôtels**** et le spa Diane Barrière de la ville (ex-Spark : 3500 m² dédiés au bien-être). A partir du 1er novembre, Valvital prendra le relais. « Il s’agit d’une sous-délégation de service public de 20 ans avec le groupe Barrière », précise Bernard Riac. Aujourd’hui, il draine 500 curistes seulement chaque année, en provenance surtout de la région parisienne. Largement insuffisant pour espérer atteindre ne serait-ce que l’équilibre. Sous quatre ans, Valvital espère doubler ce chiffre : un seuil maximal étant donné la capacité limitée de la source. Parallèlement, le dirigeant entend développer l’activité du Medispa® (soins esthétiques) attenant aux thermes. « Il existe une possibilité de deuxième source chaude à Enghien, c’est l’une des raisons pour laquelle nous nous sommes intéressés au dossier », indique-t-il aussi. La rhumatologie est au cœur de ce projet qui ne devrait pas aboutir avant cinq ans.

Santenay Cette station située en Bourgogne a cessé son activité en 1993. La procédure de délégation de service en concession (portant sur la construction et l’exploitation d’un centre thermal, et sur l’exploitation des sources thermales) a été finalisée en juin 2012. Quant aux travaux de reconstruction, ils ont commencé à la mi-octobre, pour une livraison prévue en 2020. Fort d’une capacité d’accueil de 3500 curistes par an, le nouvel établissement bénéficiera de la double-orientation rhumatologie/appareils digestifs. En plus de la partie thermale, il se compose aussi d’un espace dédié à la remise en forme et d’une résidence hôtelière reliée directement aux thermes.

Lectoure – Les thermes de Lectoure, dans le Sud-Ouest, n’offraient pas d’hébergement intégré jusqu’ici. Ce sera bientôt chose faite : en avril 2019, l’hôtel Collège des Doctrinaires*** ouvrira ses portes à proximité immédiate de l’établissement. « Par chance, l’ancien collège situé tout à côté a été mis en vente et nous avons pu l’acheter, explique Bernard Riac. La rénovation totale des bâtiments est en cours. Ce 3 étoiles (de niveau 4 étoiles) se composera de 44 suites de 28 m² à 80 m² et il sera relié aux thermes par un souterrain. Pas de restaurant au programme, mais un concept de bar à vin pour permettre aux curistes et à la clientèle loisirs et bien-être de se restaurer. Pour le moment, l’établissement bénéficie de l’orientation rhumatologie, mais il pourrait bientôt proposer une orientation phlébologie (l’étude est faite).

Thonon-les-Bains – Une deuxième résidence hôtelière pourrait voir le jour à Thonon. Si le dossier est accepté par la Ville, elle devrait être édifiée en lieu et place de l’ancien casino. Soit 40 appartements supplémentaires.

Désormais, la marque Valvital flotte donc sur 12 établissements en France : les Thermes Chevalley à Aix-Les-Bains, de Berthemont, Bourbonne-Les-Bains, Divonne, les Eaux-Bonnes, Enghien-les-Bains, Lectoure, Lons-Le-saunier, Montbrun, Morbronn, Niederbronn et Thonon. Trois sites sont détenus en propre : Aix-les-Bains et, en Alsace,  Morsbronn-les-Bains et Niederbronn. Bientôt, Santenay et le Grand Nancy Thermal rejoindront le groupe. Et ce n’est pas fini, si l’on en croit Bernard Riac : « nous menons une stratégie de croissance externe sur un marché qui bouge pas mal », rappelle-t-il.

Anne Autret (photos : ©Valvital ; ©Studael)

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.