Accueil » Le Magazine • Business & communicationZoom sur ...

Thermes de Salies de Béarn, le projet prend forme

22 septembre 2021 Pas de commentaire

France Thermes a finalisé le 8 septembre les principaux actes officiels permettant la création d’un Resort thermal et touristique à Salies de Béarn, dans les Pyrénées Atlantiques. Pour mener à bien ce projet, plus de 26 millions d’euros vont être investis par le n°2 du secteur thermal en France. Son objectif ? Développer l’offre thermale, en s’appuyant notamment sur les qualités de l’eau (290 g de sel par litre, 26 oligo-éléments), qui est utilisée dans le traitement des pathologies rhumatismales, des affections gynécologiques et des troubles du développement de l’enfant. Comme dans les autres établissements France Thermes, la prévention santé et la prise en charge globale serviront de fil rouge aux différents programmes de soin. L’idée est aussi d’en faire une destination bien-être et touristique de premier plan dans la région sous un nouveau nom commercial. Un savoir-faire déjà en œuvre à Bagnoles de l’Orne (B’O Resort) ou encore Châtel-Guyon (Aïga Resort), en Auvergne.

Modernisation et hébergement pour les thermes de Salies de Béarn

Pour ce faire, le groupe présidé par Sylvain Sérafini a annoncé un vaste plan de modernisation et de création d’infrastructures. La restructuration et la modernisation de l’établissement thermal existant (rénovation totale des bassins thermaux, amélioration des vestiaires et des équipements techniques…) figurent au programme avec, à la clé, la création de cures thermales premium. Le spa thermal et l’espace thermoludique (Les Bains de la Mude) vont également faire l’objet de travaux importants : modernisation de l’accueil et de l’espace forme, création d’un bassin de détente extérieur, aménagement de nouvelles cabines de soin, création de saunas et hammams…

Enfin, l’intégration d’une offre d’hébergement diversifiée au sein d’un parc de près de 3 hectares complétera et renforcera la capacité d’accueil de la ville. Dans cet objectif, France Thermes a repris l’ancien village vacances, situé à proximité des thermes. Sa reconfiguration totale permettra la création d’un hôtel*** de 60 chambres et suites et d’une résidence de tourisme*** de 22 clefs (studio et 2 pièces), assortis d’un restaurant, de salles de réunion, d’un kids club, d’un espace de coworking, d’une piscine extérieure…

Par ailleurs, le plan d’investissement prévoit la réhabilitation de l’ancien hôtel de France et d’Angleterre et de la villa Rosita, en concertation avec les Bâtiments de France. Ce bâtiment emblématique de Salies de Béarn renaitra sous la forme d’une résidence de tourisme**** de 56 appartements (studio au 3 pièces), avec son restaurant, ses salles de réunion et la reconstruction à l’identique de sa façade historique. Les travaux débuteront au printemps prochain et seront réalisés essentiellement pendant la période habituelle de fermeture des thermes. Dès la saison 2023, la nouvelle offre thermale et l’hébergement à l’ancien village vacances devraient donc être opératoires. Quant à l’ex-hôtel de France et d’Angleterre, il devrait être livré dans un second temps et disponible à la clientèle en 2024.

Un projet territorial majeur porté par France Thermes

Fort de ce plan d’envergure, France Thermes ambitionne d’accroitre la fréquentation des curistes thermaux conventionnés, et de passer de 4 000 à 6 000 curistes par an. De la même façon, il entend développer les séjours de prévention santé et de bien-être, grâce à l’arrivée d’une nouvelle clientèle de tourisme de santé.

Ce projet territorial majeur a bénéficié du soutien financier de la région Nouvelle Aquitaine, du département des Pyrénées Atlantique, de la Communauté de Commune du Béarn des Gaves et de la commune de Salies de Béarn – qui a également apporté son soutien technique. Déployé au cœur d’un site labellisé « Petites Villes de Demain », il bénéficie également du soutien de la Banque des Territoires et de la Caisse des Dépôts. A savoir : un apport en capital à hauteur de 49% pour chacune des sociétés immobilières qui détiendront et rénoveront les bâtiments d’hébergement constitutifs du Resort Thermal. Mais aussi des prêts sur fonds d’épargne pour le financement de l’acquisition et des travaux des bâtiments d’hébergement, qui représentent près des ¾ des ressources de financement nécessaires. En complément, la BPI et le Crédit Agricole interviennent aussi dans le financement du projet.

Le groupe France Thermes exploite aujourd’hui les sites de Bagnoles-de-L’Orne (B’O Resort) en Normandie, Châtel-Guyon (Aïga Resort), Chaudes Aigues (Caleden) et La Compagnie de Vichy en Auvergne. Ils seront bientôt rejoints par les resorts de Salies de Béarn et de Néris-Les-Bains (Allier), suite à l’accord récent passé avec la Commune. Avec l’intégration de Salies de Béarn, le groupe accueillera plus de 42 500 curistes par an dès 2022, et comptera plus de 1100 salariés.

Anne Autret

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.