Accueil » à la uneLe Magazine • Business & communication

Feu vert pour le projet InnovaSPA

18 juillet 2018 Pas de commentaire

Le projet européen InnovaSPA, lancé en juillet 2017, vient de recevoir le feu vert des autorités européennes. Emmené par l’association Thermauvergne* en partenariat avec le Cluster Innovatherm, l’association de la Route des Villes d’Eaux du Massif central et avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, il a en effet été approuvé dans le cadre du programme Interreg Europe**. Objectif poursuivi ? « Soutenir l’échange d’expériences entre huit régions thermales en Europe sur les questions d’innovation et de prévention santé liées au thermalisme, afin de partager les bonnes pratiques », explique Marion Vansingle, coordinatrice d’InnovaSpa et responsable de la coopération européenne et des partenariats nationaux au sein de Thermauvergne.

Un travail de longue haleine… Le projet InnovaSPA doit en effet durer quatre ans et demi, au cours desquels les différentes parties prenantes vont se rencontrer régulièrement, afin de se nourrir mutuellement de leurs expériences, expertises, dispositifs de santé existants, etc. « Le comité de pilotage se réunit pour la première fois en juillet avec les huit régions représentées », précise Marion Vansingle. Aux côtés de l’association auvergnate figurent l’Université de Debrecen en Hongrie, l’Université de Lettonie, l’Agence de développement de la Région Warmie et Mazurie en Pologne, l’Agence de développement de la Région Centru en Roumanie, le Centre d’innovation de Lituanie, la Faculté de médecine de l’Université de Porto au Portugal, et l’Agence de développement de la Région Savinjska en Slovénie.

Autant de partenaires aux statuts différents, mais qui évoluent tous dans des régions thermales reconnues et qui ont su montrer leur implication – et leur influence – dans le secteur. Manquent curieusement à l’appel l’Italie ou encore l’Allemagne… Normal, explique la responsable : « les régions transfrontalières sont exclues d’office par le programme. Pour constituer le groupe, nous avons lancé un appel à candidature et reçu 34 réponses. Nous allons coopérer avec des partenaires que nous ne connaissons pas tous ».

Une première phase de deux ans et demi (juin 2018 à novembre 2020) va être consacrée à la constitution d’un groupe de réflexion, composé de représentants de chaque région thermale, et aux échanges de bonnes pratiques à travers l’organisation de huit visites d’études dans les huit régions thermales concernées. Quant à la seconde phase (décembre 2020 à novembre 2022), elle sera centrée sur la mise en œuvre d’un plan d’actions dans chaque région partenaire, afin d’améliorer les politiques publiques liées au thermalisme. « Nous n’avons pas tous la même conception du thermalisme et les dispositifs de santé diffèrent d’une région à l’autre. Nous attendons beaucoup de ces échanges », précise Marion Vansingle.

A l’issue de ces quatre années de travail, les résultats seront rendus publics à travers différents biais : publication (avec la présentation d’une ou deux bonnes pratiques identifiées dans chaque région), présentation lors d’événements internationaux orchestrés par le programme Interreg Europe, organisation d’un séminaire public en 2022… Ce projet de 1,35 millions d’euros bénéficie du soutien financier du fonds européen de développement régional (FEDER), à hauteur de 1,13 millions d’euros. Le solde est assuré par les huit régions concernées – dont 292 000 euros à la charge de Thermauvergne, davantage impliquée en tant qu’initiatrice du projet.

Anne Autret (crédit photo : Marielsa Niels/Thermauvergne)

*Thermauvergne réunit les 11 stations thermales d’Auvergne, du Limousin et de Bourgogne du Sud qui proposent une offre de thermalisme médicalisé. L’association participe notamment au financement des travaux de recherche et d’évaluation du Service Médical Rendu par le thermalisme.

**Le programme Interreg Europe aide les autorités régionales et locales de l’Union Européenne à développer et améliorer leurs politiques. Sa vocation est d’assurer que les investissements des autorités, et les efforts d’innovation et de mise en œuvre, ont tous un impact durable en faveur des populations et des lieux.

 

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.