Accueil » Le Magazine • nouveaux spas & lieuxZoom sur ...

La Samaritaine fait son grand retour à Paris

1 juillet 2021 Pas de commentaire

On ne trouve plus de tout à La Samaritaine… Racheté en 2001 par le groupe LVMH, puis fermé quatre ans plus tard pour cause de vétusté, le grand magasin créé en 1870 par la famille Cognacq Jay revient de loin. Pas moins de six années – dont une crise sanitaire – ont été nécessaires pour mener à bien ce chantier pharaonique lancé en 2015. Entretemps ? Le projet a mûri dans les cartons, freiné par les actions en justice menées par différentes associations de défense du patrimoine.

Les chiffres donnent le tournis : 750 millions d’euros pour lui refaire une beauté, la création d’un espace de 70 000 m² dont 20 000 m² de surface de vente « seulement », 1700 collaborateurs à l’oeuvre chaque jour, 3400 m² dédiés à la beauté et au bien-être, 600 marques de luxe et de créateurs sur 7 étages… Clairement conçu pour une clientèle de touristes, ce nouveau temple du luxe devrait accueillir quelque 5 millions de visiteurs chaque année. C’est en tout cas l’objectif du groupe DFS, détenu majoritairement par LVMH et numéro un mondial du « luxury travel retail », qui est en charge de son exploitation.

Finie, l’ambiance populaire de la Samar…! Brillant dans ses nouveaux atours, elle s’apparente davantage à un concept store géant mixant mode, accessoires, beauté, spa, restaurants branchés, espaces culturels… Pas d’épicerie fine, ni d’espace dédié à la maison ou à l’enfant. L’ambiance Art Déco et Art Nouveau a été préservée par l’agence japonaise Sanaa, qui a orchestré la rénovation du site : verrière monumentale (37 mètres sur 20 !), structure Eiffel signée de l’architecte Frantz Jourdain, escalier monumental, décorations Art Nouveau en lave émaillée… La magnifique Peinture des Paons (115 mètres de long) de Francis Jourdain a également retrouvé toute sa splendeur. En contrepoint, une façade en verre ondulé drape désormais l’établissement, côté rue de Rivoli. Quelque 343 panneaux de verre sérigraphié ont été nécessaires pour réaliser cette œuvre gigantesque, qui a naguère cristallisé l’opposition des adversaires au projet de rénovation.

En plus de son espace dédié à la mode et aux accessoires, la Samaritaine nouvelle génération abrite l’un des plus grands espaces beauté d’Europe continentale. Cette parfumerie de 3400 m² est située au sous-sol du grand magasin. Les grandes marques de soin (Shiseido, Guerlain, Dior, Clarins, Lancôme, Chanel…) y cohabitent avec les parfums selon un zoning traditionnel – les soins d’un côté, les parfums de l’autre. Un corner dédié à la beauté bio et naturelle a également été aménagé à l’entrée de l’espace (savons Ciment, parfums 100bon, Bivouak, Ho Karan, Bioeffect, Dr Bronners…).

On y trouve aussi un studio de beauté (soins des mains et des pieds avec Kure Bazaar, prestations de coiffure) et un spa Cinq Mondes de près de 400 m². Accessible dès l’escalier, il a été aménagé dans l’esprit d’un appartement haussmannien et se compose de sept belles cabines de soins, dont deux duo. Le spa abrite aussi un hammam équipé d’une table de gommage, ainsi qu’une salle de détente donnant sur un jardin intérieur végétalisé et réservée à ses abonnés. La vaste boutique valorise la ligne de produits retail et comprend également un salon d’attente cosy. L’ensemble s’intègre parfaitement à l’esprit des lieux, tout en respectant les codes de Cinq Mondes (couleur aubergine, bois…). Il s’agit du deuxième spa urbain de la marque à Paris.

Côté quai du Louvre, le Cheval Blanc Paris ouvrira bientôt ses portes : une première pour la marque hôtelière de Bernard Arnault, qui était absente jusqu’ici des grands centres urbains*. La conception de cet établissement de 72 chambres et suites a été confiée à l’architecte américain Peter Marino, qui officie depuis de nombreuses années pour le compte de LVMH. La rénovation du Printemps Haussmann ou de la boutique Guerlain des Champs-Elysées, c’est lui. L’hôtel abritera notamment un spa Dior, le deuxième à Paris, après la création en 2008 de l’Institut Dior au Plaza Athénée, avenue Montaigne. Son ouverture est prévue le 7 septembre prochain.

*Un hôtel Cheval Blanc a déjà ouvert à Courchevel, Randheli, Saint-Barthélémy et Saint-Tropez.

Anne Autret (crédit photos : La Samaritaine ; Spa Cinq Mondes)

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.