Accueil » Non classé

L’Ayurveda fait des petits en thalasso

6 février 2014 Pas de commentaire

Qui n’a pas des soins ayurvédiques à sa carte ? Depuis plusieurs années déjà, un nombre croissant de centres de thalasso intègre dans ses programmes de soin différents massages (Abhyanga, Shirodara…; visuel ci-contre : Miramar Crouesty Hôtel Thalasso & Spa) et prestations issus de l’Ayurveda, ce mix d’art de vivre, de philosophie et de thérapies traditionnelles venus d’Inde. De là à proposer une véritable cure sur plusieurs jours, peu d’établissements s’y sont risqués jusqu’ici étant donné le micromarché qu’elle vise, et la formation requise pour initier les praticiens à ce savoir-faire ancestral, reconnu par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Pas de quoi décourager Alliance Pornic Resort Thalasso & Spa et l’équipe dirigée par Marie-Noëlle Veillet (visuel de droite : L. Berezowski). Cette année, le paquebot de la presqu’île de Retz met en effet l’accent sur son offre ayurvédique, avec le lancement de deux cures, les plus complètes du marché, l’une de six jours et l’autre de quatre jours. «Nous avons été parmi les tout premiers à proposer des soins ayurvédiques à la carte dans le secteur de la thalasso, et nous sommes les seuls à offrir une restauration ayurvédique à nos curistes depuis 2007», rappelle Nathalie Martin, directrice marketing et communication de l’établissement.

Jouant sur la complémentarité de la thalasso et de l’Ayurvéda, «deux spécialités fondées sur la prévention», précise la responsable, la cure de six jours démarre par deux consultations pour l’élaboration de programmes personnalisés selon le dosha de chacun : «détermination de la constitution» et «diététique ayurvédique» avec remise des épices adaptées pour trois mois. Pendant leur séjour, les clients bénéficient également de 12 soins thalasso, de six soins individuels ayurvédiques dans une carte particulièrement riche (Abhyanga, Kansu, Navrakizhi, Podikizhi, Shirodara, Udvartana) et de trois ateliers de relaxation (yoga, méditation, sophrologie). Sans oublier les menus ayurvédiques bio, une exclusivité nationale de Pornic.

Afin de mettre en place les programmes de soin, l’équipe s’est étoffée de six praticiens formés à l’Ayurveda sous la houlette de Létizia Lorenzi, la «grande prêtresse» du centre en la matière depuis 2006, et de Caroline Henry, qui a son école homologuée à côté de Tours. Objectif de l’établissement : signer sa différence par rapport aux autres thalassos, bien sûr, mais aussi recruter une clientèle plus large et sensibilisée aux thérapies orientales. «Le profil de la clientèle est assez large, poursuit Nathalie Martin. L’Ayurveda, par définition, s’inscrit dans la prévention. Selon les besoins, la cure peut améliorer le sommeil, rééquilibrer le transit intestinal, agir sur la silhouette…».

Alliance Pornic Resort Thalasso & Spa n’est pas l’unique centre de thalasso à proposer une cure ayurvédique en France. Depuis 2011, Carnac Thalasso & Spa Resort en commercialise une également sous la houlette de Tamara Wenisch. Et pour cause : avant de prendre la direction de l’établissement breton, Martial Denêtre a supervisé le site de Pornic pendant 16 ans. A Carnac, la cure se déroule sur cinq jours, en alternance avec la nouvelle cure Thalasso Zen lancée début 2014. Question de plannings, deux thérapeutes sont formées à l’Ayurveda, et de clientèle potentielle. La palette de soins présente une grande variété. Au programme : deux bilans védiques, un gommage védique, un Abhyanga, un Kansu, un Shirodara, un Udvartana ou un Vishesh, un Marma ou un Snehana et deux séances d’Hatha Yoga. Pas de soins thalasso, ni de menus ayurvédiques : «nous avons conçu notre cure comme une alternative complète à la thalasso. De plus, notre site est trop grand et accueille trop de personnes pour pouvoir proposer des menus spécifiques», explique le dirigeant.

En fait, c’est au Miramar Crouesty Hôtel Thalasso & Spa (visuel ci-contre) que la première cure de ce type a vu le jour il y a une dizaine d’années avec la cure Prasama. Un héritage d’Olivier Villain, qui a longtemps dirigé l’établissement. Vingt soins individuels répartis sur six jours entrent dans sa composition. Comme à Pornic, ils mixent thalasso classique et 12 soins orientaux dont trois Shirodhara et trois Abhyanga. «L’Ayurveda est à la base de notre cure Prasama, mais pas à 100%. On y trouve aussi une séance de Shiatsu, un massage Thaï, et nous avons rajouté un massage Reiki cette année. Nous ne l’avons pas faite beaucoup évoluer jusqu’ici car elle est très appréciée et très fidélisante. Mais nous souhaitons l’améliorer, et nous travaillons actuellement à l’enrichissement de nos soins proposés à la carte», explique Muriel Pessotto, la responsable de la thalasso. La création d’un soin d’1H30, associant une consultation pour déterminer le dosha de chaque curiste et un soin ayurvédique adapté, est au programme. «Nous allons le lancer à la carte, mais il pourrait venir enrichir notre cure en 2015», poursuit-elle.

Au Miramar Crouesty, 12 praticiens sont formés à l’Ayurveda, à des niveaux plus ou moins avancés. L’établissement a notamment travaillé avec le centre de formation Anima Corpus d’Auray, à quelques kilomètres de là. La formation ? Un préalable pour quiconque souhaite proposer durablement une cure fondée sur l’Ayurveda. Car ces séjours s’adressent à une clientèle «experte». Ils reposent sur l’administration de nombreux soins individuels, gourmands en savoir-faire et en temps – la plupart des prestations durent une heure, voire plus. Les résultats doivent être à la hauteur des prix : à partir de 1 398 € en demi-pension à Alliance Pornic (6 jours, 6 nuits ; demi-pension), de 1 524 € à Carnac Thalasso & Spa Resort (5 jours, 6 nuits ; demi-pension) et de 1 962 € (6 jours/6 nuits ; demi-pension) au Miramar Crouesty.

Anne Autret

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.