Accueil » Le Magazine • Business & communicationZoom sur ...

France Thermes fait sa demande à la Compagnie de Vichy

11 avril 2019 Pas de commentaire

Le groupe France Thermes, présidé par Sylvain Sérafini, a présenté une offre de reprise aux actionnaires de La Compagnie de Vichy, à travers une procédure de négociation exclusive. Depuis 2005, l’entreprise vichyssoise est contrôlée majoritairement par Jérôme Phélipeau, qui a redonné de l’élan à ce « paquebot » spécialisé en rhumatologie et dans les troubles digestifs et du métabolisme. La Compagnie de Vichy gère sur la base d’une concession les actifs de l’Etat – c’est l’ultime exemple en France – liés à l’eau minérale de Vichy. Le champ d’activité comprend notamment l’embouteillage et la distribution de l’eau Vichy Célestins. Il intègre aussi le pôle thermal à proprement parlé, avec l’exploitation de deux établissements dédiés aux cures conventionnées, les Thermes Callou et les Thermes Les Dômes (où l’on peut aussi suivre des cures courtes non remboursées). S’y ajoute l’exploitation des quatre structures d’hébergement reliées aux thermes : un hôtel Ibis, un Mercure (groupe AccorHotels) et deux résidences hôtelières, tous détenus en propre.

Parallèlement, l’entreprise présidée par Jérôme Phélipeau exploite le Vichy Spa Hôtel Les Célestins 5***** : 7500 m² dédiés au bien-être, l’un des plus vastes spas thermaux en Europe. Rénové récemment, il se compose du Vichy Thermal Spa, du spa médical Les Célestins et d’un hôtel haut de gamme de 120 chambres et 11 suites. Un accord de licence exclusive lie également La Compagnie de Vichy au groupe L’Oréal (l’Oréal cosmétique active) et au groupe Carambar & co, pour le développement et la commercialisation d’une ligne de cosmétiques à base d’eau de Vichy en pharmacie et parapharmacie, et pour la production des pastilles de Vichy. Sans oublier la filiale Vichy Spa International, chargée d’exporter le savoir-faire thermal et bien-être du groupe à l’étranger (conseil, ingénierie, exploitation). Deux établissements ont vu le jour récemment : deux au Maroc et un autre au Qatar.

De son côté, France Thermes mène une stratégie de développement à marche forcée depuis quelques années. Son objectif ? Constituer un portefeuille d’établissements thermaux nouvelle génération, fondés sur une médecine de prévention et d’accompagnement des pathologies chroniques, dans une recherche de « pleine santé » et de bien-être global. Le groupe a bâti son expertise thermale et touristique autour du concept de resort, offrant sur un même lieu soins médicalisés, soins de bien-être, hébergement, restauration et loisirs. Après le B’O resort de Bagnoles-de-l’Orne, en Normandie, il a décroché l’exploitation de l’établissement thermal de Châtel-Guyon, la « station européenne des intestins », actuellement en cours de rénovation-construction. Son ambition est de capitaliser sur son orientation en troubles de l’appareil digestif et d’y bâtir un pôle expert dans le microbiote. D’où l’intérêt bien compris de se porter acquéreur de la réputée Compagnie de Vichy, spécialiste des troubles digestifs et de la minceur. Si l’offre de rachat est acceptée, elle sera soutenue par un important plan d’investissement. La réponse devrait tomber début juin, après information et consultation du personnel.

Anne Autret

 

 

 

Laissez un commentaire !

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.